Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

Chapitre 11 et dernier (intitulé "La pratique") du petit livre de Denis Collin illustré par Yves Rouvière  "Comprendre Marx et le capital", (100 pages, 9.90€)  Editeur Max Milo, 2011; pages 97 à 100:

   [...] Le capital, le travail, la valeur, etc...ne sont nullement des choses, mais l'expression théorique de rapports sociaux, c'est-à-dire de rapports noués entre des individus vivants. Les catégories économiques ne font rien, l'histoire ne fait rien. Seuls les individus agissent et ils n'agissent pas comme des marionettes manipulées par des structures qui les dépassent, ils agissent à partir de leurs propres déterminations, de leurs propres sentiments, de leur propre vision subjective de la réalité. Si on veut comprendre quelque chose à ce que Marx a tenté de penser, il faut toujours revenir là. On dit habituellement - c'est comme cela que l'on présente le marxisme et que les marxistes trés souvent se présentent eux-mêmes - que Marx est un matérialiste parce que pour lui l'économie déterminerait la vie sociale et la vie de l'esprit. Mais il n'en est rien. L'économie, pensée à travers les catégories de l'économie, n'est rien de spécialement matériel. Rien n'est moins matériel que l'argent. La "base matérielle", s'il faut parler ainsi, c'est l'activité pratique des individus qui agissent en relation avec d'autres individus et qui agissent d'abord pour continuer d'exister en tant qu'êtres vivants, ce qui suppose de se nourrir, de se vêtir, et quelques autres choses encore...

 

 

 

à suivre sur le site d'Alainindependant ou l'ouvrage de Denis Collin cité plus haut

 

 

http://alainindependant.canalblog.com/

 

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article