Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Hier soir, au Journal télévisé d'une des chaînes Nationales française, le drame atroce d'un SDF mourant de froid dans une cage d'escalier est en quelque sorte "escamoté" par la speakerine qui préfère parler d'une mort par "hypothermie". Avec ce grand mot savant, que tous les téléspectateurs ne vont sans doute pas comprendre, la victime happée en quelque sorte par ce terme  hautement scientifique, semble la victime d'une maladie liée à quelque  abus. Il est évident de dire de quelqu'un qu'il est mort d'hypothermie passe mieux que de dire qu'il est mort de froid.
Oui, j'imagine que les responsables de notre société qui viennent de faire le ou les pitres à Copenhague durant plusieurs jours en dépendant des tonnes de CO2 pour un résultat quasi nul, n'aiment pas qu'on puisse dire que dans leur pays moderne et social on puisse encore mourir de froid alors que la législation de nos pseudodémocraties donne à chaque citoyen le droit d'avoir un toit, une couverture santé etc... etc... mais alors qu'il suffirait de quelques millions d'euros pour loger convenablement  tous les sdf de Bruxelles (actuellement il est officiellement admis  qu'il n'y a pas de place pour tous) le gouvernement de ce pays qui a su trouver tant de milliards pour sauver des banques et banquiers souvent véreux, refuse de dépenser ces quelques millions.  Pour moi, la criminalité ne concerne pas tant ces gens que désignent les médias, elle porte souvent chemise blanche et sa devise est évidemment : se servir avant de servir les autres. Voilà pourquoi en 2009 un homme peut encore mourir de froid dans la rue où pour escamoter un peu le tragique de cette mort,  la télévision préfère parler d'hypothermie.



Yvan Balchoy
balchoyyvan13@hotmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article