Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

Notre Ministre de la santé Laurette Onkelinx, à très juste titre, a décidé d'interdire  les suppélements d'honoraires (qui ont d'ailleurs en Belgique des conséquences scandaleuses sur le coût même des médicaments qui y sont octroyés) pour les chambres communes (à 2 ou 4 lits)

 

 

Une fois de plus le syndicat ABSYM, qui voudrait bien être le seul à défendre la profession, médicale, proteste contre une mesure qui revient simplement à défendre la légalité dans certaines cliniques qui la violent absivement.

 

 

De même, ce même syndicat asocial proteste contre l'obligation d'utiliser des génériques chaque fois que ce n'est pas contre indiqué. Personnellement, dépendant heureusement de la médecine française, bien qu'habitant en Belgique, j'accepte des médicaments génériques en remplacement de ceux prescrits par mon médecin et je me sens aussi bien soigné. Est-il possible que directement ou in directement  l'utilisation des médecins génériques aient un effet négatifs sur les revenus médicaux ou pharmaceutiques. Je n'en sais rien, mais tant mon médecin que mon pharmacien m'appuient dans cette manière d'agir qui a sûrement un effet bénéfique sur le budget de la Sécurité sociale.

 

Il est temps que les syndicats médicaux renoncent  à ces anciennes pratiques où certains docteurs acceptaient de privilégier certains médicaments contre parfois des contreparties pécunières ou  autres.

 

 

 

"Absym: "Laurette Onkelinx veut casser la liberté thérapeutique des médecins"

Belga

Mis en ligne le 25/04/2012

L'Association Belge des Syndicats Médicaux (Absym) fustige les mesures d'économies décidées par la ministre fédérale de la Santé publique, Laurette Onkelinx (PS).

) "Elle veut casser la liberté thérapeutique des médecins", a déclaré le président de l'Absym, Marc Moens, à l'agence Belga. A partir du 1er mai, les pharmaciens seront dans l'obligation de délivrer l'un des antibiotiques ou des antimycosiques les moins chers en cas de traitement aigu. Ces mesures s'inscrivent dans le plan d'économies 2012 de la ministre fédérale de la Santé publique, Laurette Onkelinx.

"Nous sommes très fâchés par l'attitude de la ministre Onkelinx", commente Marc Moens. "Elle nous avait demandé de formuler une proposition pour le 31 janvier afin de réaliser 21,7 millions d'euros d'économies, ce qui a été fait dans les temps", poursuit-il.

Selon l'Absym, la proposition n'a pas satisfait la ministre qui a dès lors rédigé son propre plan d'économies. "C'est une mauvaise loi qui est en vigueur. Elle est antimédicale, antisociale et crée un certain nombre de risques médicaux pour le patient, qui en est la première victime", déclare Marc Moens. Il pointe le fait que les pharmaciens devront délivrer un médicament moins cher sans connaître les excipients auxquels les patients peuvent être allergiques.

Pour Marc Moens, la politique de la ministre est conduite par des facteurs idéologiques. "Madame Onkelinx veut casser la liberté thérapeutique des médecins et se rapprocher du modèle britannique de la NHS (système de soins de santé au Royaume-Uni, NDLR)", estime le président de l'Absym. Il ajoute que médecins et pharmaciens verront leurs relations professionnelles compliquées par des tracasseries administratives."

 

La presse de cette semaine a relayé la volonté de la Ministre Onkelinx de déposer une modification légale destinée à supprimer les suppléments d’honoraires dans les chambres à deux lits ou dans les chambres communes pour tous les médecins en ce compris les médecins non-conventionnés.

 

L’ABSyM se bat depuis de nombreuses années contre la volonté politico-mutualiste de brimer la liberté d’honoraires des médecins. L’ABSyM  est  parvenu jusqu’à présent à circonvenir les limitations d’honoraires, au prix de nombreux lobby et d’âpres négociations."

 

 

Je pense que ce n'est pas Madame Onkelynckx qui est asociale mais ce syndicat qui a décidément a une conception de plus en plus mercantile de la médecine. Du reste, il est toujours possible à un médecin dans sa prescription d'écarter un générique qui ne conviendrait pas à un malade précis. Quant à l'utilisation du terme lobby tout personne sensée verra bien de qui il s'agit !

 

 

 

Je tiens à rappeler qu'en Belgique régulièrement des médecins pour le peuple du PTB sont poursuivis par un autre lobby médical, l'Ordre des médecins, qui les poursuit en justice, jusqu'à faire vendre leurs meubles, parce qu'ils refusent  de payer leur cotisation à cet ordre dont la conception médicale est aussi souvent asociale. On va jusqu'à reprocher aux médecins du peuple  une concurrence déloyale par rapport aux autres médecins parce qu'ils tendent à rendre la médecins la plus gratuite possible en ne faisant pas payer par le patient,souvent économiquement faible,  que le tiers payant. 

 

J'espère que bien cet Ordre injuste et anachronique disparaîtra sous sa forme injuste et inadaptée actuelle.

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article