Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

Il y a quelques années, Kadhafi était reçu en outre à l’Elysée comme un chef d’état ami, il avait pu disposer sa tente, qui paraît-il, ne lui sert que « faire à reluire » là où n’importe quel Rom serait rejeté au bout de cinq minutes comme un malpropre.

 

Aujourd’hui tout a changé sauf l’homme Kadhafi qui reste le quasi nomade, rendu fou hélas par le pouvoir,  qui a fait exploser en vol des avions rempli de nationaux ennemis pour se venger, rappelons-le cependant, ce qui n'est en rien une excuse,   d’un crime du détestable Reagan qui, contre toutes les conventions internationales, avait bombardé sans préavis son palais présidentiel et tué sa fille adoptive ce que le colonel n’a jamais pardonné.

 

Certes je suis ravi que l’envolée de la liberté qui vient, comme un printemps avant la lettre, d’enflammer de liberté tant de pays arabes ait touché cette dictature qui n’apportait plus à son peuple qu’humiliation et tyrannie idéologique, Kadhafi va tomber comme une pomme pourrie de son arbre, je ne souhaite en rien que les américains ne viennent militairement  au secours du peuple Libyen car l’expérience montre que si on sait quand ils arrive, on ne sait jamais quand ils partent après avoir souvent transformé en colonies économiques les pays qu’ils viennent aider pour tuer puis asservir  comme l’Irak, l’Afghanistan. Même leur présence à Haïti pour secourir un peuple à l’occasion d’un tremblement de terre ne risque-il pas de transformer ce premier pays indépendant de l’Amérique latine en  une sorte de Puerto Rico malingre, soumis aux dictats économiques de l’Oncle Sam.

 

Oui je souhaite une solution rapide pour le dictateur Kadhafi, non sa mort, car le mort d’un homme est toujours un triste échec mais son arrestation et je rêve à une grande cellule (pas une cellule comme en Belgique et en France de quelques petits mètres carrés où on parque des hommes et on les oblige à faire leur besoin en public ce qui devrait suffire à condamner le ministre de la justice et de l’intérieur de ces deux pays pour torture morale).

 

J’y mettrais sans hésiter Bel Laden et son ancien ami et complice Bush,  Saddam Hussein  s’il n’avait été assassine par ce même Bush avec la complicité de marionnettes Irakiennes, Bel Ali, Moubarak, Rumsfeld, Natanyaou, Sharon, Barak (l’israélien), Aznar, Blair dont certains ont dix fois ou cent fois plus de victimes innocentes sur la conscience que par exemple le fou Kadhafi.

 

Le tribunal de la La Haye doit  cesser d’être, comme l’a été Nuremberg, le tribunal des vaincus, des criminel vaincus, j’en conviens, pour devenir le tribunal de tous ceux qui violent les droits de l’homme, tous les droits de l’homme pas seulement le droit de voter tous les cinq ans pour des hommes qui après se moquent de leurs promesses mais aussi le droit pour leur peuple de manger à leur faim, et à ce moment-là je suis sûr que pas mal des hommes politiques qui se disent « du camp de la liberté » alors qu’ils affament le monde auraient eux aussi leur place dans cette geôle des Pays-Bas somme toute assez luxueuse.

 

Oui Kadhafi, Bel Ali,  Barak dont les crimes ne sont sans doute pas égaux doivent être jugé correctement par un tribunal impartial et non dominé par la puissance politiques d’Occident mais aussi d’autres criminels qui par d’autre moyens asservissent et affament leur peuple ou une partie de leur peuple. J’estime aussi que les grands spéculateurs, les milliardaires voleurs comme celui qui se vante d’avoir fait tomber la monnaie d’un peuple ont  eux aussi leur place devant un tribunal international au service des droits de l’homme  à toutes les latitudes et toutes les longitudes de notre fragile terre qui pourrait être tellement plus belle sans ces rapaces sanguinaires, économiques, nationalistes qui détruisent la fraternité entre les hommes.

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article