Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

 

 

 

Supprimer la religion, c’est libérer l’homme d’une aliénation. Cet « opium » va disparaître avec la transformation de la société sans classe désormais.

 

     -« Tous les défenseurs de la religion prétendent sans exception qu’il existerait un sentiment religieux qui est inhérent à la nature de l’homme et dont la durée serait, pour cette raison, éternelle. De nombreux savants bourgeois soutiennent cette affirmation et ne se risquent pas une seule fois à la question de l’origine de la religion. Le marxisme a dévoilé l’absolu manque de consistance de telles affirmations idéalistes. La Religion n’est en rien propre à la nature humaine. Elle n’est pas non plus une particularité de la conscience de l’homme, comme tentent de le démontrer théologiens et idéalistes. La Religion est un phénomène. Elle n’a pas de durée éternelle. Elle n’a pas toujours existe dans l’histoire de la société et n’existera pas toujours non plus. » (Citation de SCHEBESTA)

 

Dans la perspective marxiste, Dieu n’existe plus pour les ouvriers européens qui ont pris en main leur destin ; ils en ont fini avec Lui.

 

Engels et Marx, souligne PETIT (1) à la fin de son ouvrage sur la phénoménologie de la religion se sont beaucoup intéressés au Judaïsme, au Christianisme et à l’Islam, mais n’ont guère étudié les autres cultes. Cela restreint la portée de leur théorie mais, semble-t-il, cela ne change pas grand-chose, car leur théorie religieuse est pour eux une conséquence et non unepreuve de leur philosophie matérialiste.


 -------------------------------------------------------------------------------

(1) Cf. La bibliographie attachée à cette étude.

---------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article