Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

d) Explication par l’imagination fantastique.

 

Marx ne s’intéresse pas à l’homme religieux comme tel, il ne s’intéresse à un phénomène qu’en restituant celui-ci dans un ensemble où les phénomènes sont liés entre eux et se conditionnent réciproquement. Marx ainsi qu’Engels étudient donc des hommes qui sont entre autres religieux.

 

Marx fait la critique de la religion en se situant au niveauontologique.  La Religion comme entité autonome n’existe pas. « La question du rapport de la pensée à l’être, de l’Esprit à la Nature, question suprême de toute philosophie, a ses racines dans les conceptions bornées de l’état de sauvagerie.

 

Pour le marxiste, l’esprit existe, mais il n’a pas de réalité propre. C’est un produit de la matière. L’Esprit représente l’aspect suprême de l’énergie matérielle. Il peut cependant agir sur la matière, d’où l’importance des théories sociales.

 

Le marxisme est un matérialisme dialectique. La nature constitue un tout cohérent où toutes les philosophies sont liées entre elles organiquement>. On ne peut expliquer une philosophie par une métaphysique. La religion pour Marx ne repose pas sur une intuition du sacré ou sur l’existence de Dieu, mais sur des faits matériels tels que l’exploitation des forces de la nature ou bien des régimes d’exploitation forçant l’homme à rêver d’un au-delà où il connaîtra le bonheur inaccessible.

 

La nature est en perpétuelle évolution, l’homme et son œuvre ne cessent de se conditionner (Cf. le rapport de l’homme et de son outil (HEGEL) et les relations nouvelles introduites par ces moyens : la naissance du prolétariat en même temps que l’industrie)

 

Pour Marx, ces rapports oscillent entre deux pôles : Exploitation et Entraide.

Marx pense que la première phase de l’histoire de l’humanité, n’a pas été religieuse (communisme primitif). En effet, faute d’injustice, la religion est sans objet, pense-t-il. Le marxisme essaie à ce propos de se donner une base archéologique.

 

Ainsi les marxistes voient dans les mythes de création une influence des missionnaires, ce qui est possible parfois, mais sûrement faux dans d’autres cas.

 

Ne pouvant expliquer la religion des premiers hommes par l’exploitation et les injustices, certains marxistes voient en nos ancêtres une sorte d’animal angoissé. Mais la vie au sein des forêts tropicales était-elle si effrayante que cela ? D’autres penseurs marxistes pensent que durant des milliers d’années, l’homme n’a pas connu le temps, faute d’unité de mesure, d’où il ne pouvait concevoir l’éternité. Est-il besoin d’être philosophe pour arriver à imaginer Dieu ou l’Eternel ?

 

De tout cela les marxistes concluent : « La Religion est le reflet de la réalité à un certain stade, sous une forme fantastique et déformée. » Les hommes se seraient toujours fait jusqu’ici des représentations fausses d’eux-mêmes, de ce qu’ils sont ou doivent être. C’est d’après leur représentation de Dieu, de l’homme normal, qu’ils ont organisé leur condition. Les créations de leur cerveau les ont dépassées. Ils se sont, eux les créateurs, inclinés devant leurs créatures (Marx)

 

Par la Religion, l’homme fuit le monde réel. C’est l’opium qui empêche de voir le monde réel et d’agir sur lui.

 

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article