Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

b) Bref aperçu sur le développement de l’histoire des religions.

 

Ecole apologétique

 

On peut déjà discerner dans la critique des institutions religieuses d’un Amos, d’un Isaïe, d’un Xénophon, au nom de certaines exigences morales, un premier stade qu’on pourrait appeler « apologétique » de l’Histoire des religions.

     

Le stade historique

 

Ce n’est qu’à partir du Vème siècle avant Jésus-Christ, que des philosophes et des historiens s’intéressent à l’origine des religions. On ne cherche plus à justifier ou à condamner mais à savoir.

Au début du Christianisme, c’est par le biais de la polémique que s’accroît la connaissance des religions païennes (Cf. les descriptions des Pères de l’Eglise)

A partir de la Renaissance, la découverte du Nouveau Monde apporte un surplus de matériaux de comparaisons.

Les philosophes s’efforcent d’abstraire, à partir d’une comparaison des différentes religions, « l’essence du phénomène religieux » et de fonder ainsi la religion naturelle absolue qu’ils opposent à la Révélation.

 

En Angleterre, BERKELEY, LOCKE, HUME tendent de fonder une philosophie de la religion dont l’objet est ce qu’il y a d’universel dans la religion.

 

Au XVIII ème et au début du XIX ème siècle, cet effort se poursuit. Cependant au début du XIX ème siècle, tout change.

Les savants commencent à classer et à comparer scientifiquement les faits recueillis un peu partout, présents ou passés et cherchent à reconstituer la naissance, l’évolution et la mort de ces religions.

 

L’histoire des religions, au sens strict, se constitue ; elle utilise, bien entendu, quantités d’autres savoirs scientifiques qui lui permettent d’atteindre et d’analyser les phénomènes religieux.

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article