Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

B) LE SACRIFICE, RITE SYNCRETIQUE

 

1)     Syncrétisme.

 

C’est un mot qui n’est guère à l’honneur aujourd’hui ; pourtant, c’est le fait de la quasi-totalité des phénomènes humains.

Le syncrétisme est-il toujours une erreur. En général, lorsqu’il a su bien se produire, il y a eu progrès par fusion des progrès précédents. Mais cet apport ne se manifeste pas au premier moment du « mélange ».

 

Une culture est essentiellement un choix, dès qu’on dépasse le stade primitif pur. Cet emprunt exige un certain niveau d’assimilation mais une adaptation réciproque est nécessaire.

 

Voici une analyse type d’une rencontre syncrétique :

 

Supposons une rencontre entre deux civilisations, A et b, A étant censé supérieur à b.

 

1er moment : A àb    si A> b, il y a dégénérescence de A mal assimilé par b

  Cf. le rite du sang chez les Pygmées.

A’ àb = ab

 

2ème moment : l’élément dégénéré A assimilé, transforme b à un niveau supérieur.

Le théisme enrichit le rite du sang.

 

aB< B

 

3ème moment : A purifié par la transformation produite en B manifeste toutes ses exigences.

 

Enrichissement des prémices sur les populations B ?

 

Bà  A (A)

 

4ème moment : Il se produit une synthèse harmonieuse qui n’est plus A ou B mais C, création supérieure de A et B.

On en arrive au sacrifice, né de la jonction des deux.

B + A = C

 

Il est impossible de comprendre un rituel sans étudier le syncrétisme qui l’a produit.

 

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article