Catégories

Publié par BALCHOY

 

En cette fin d'année, si j'ai un voeu à souhaiter à notre humanité, un voeu qui aille dans le sens de la paix et de la justice, c'est bien celui qui est si bien exprimé dans les deux articles qui suivent rapportés par Alain l'Indépendant.

Entre la joie de voir reconnu l'Etat indépendant de Palestine" et l'espoir de voir un jour naître un état Laïc Judéo-Palestinien, j'avoue que mon coeur préfère cette dernière entité qui enfin ferait retomber tant de haines et d'injustices séculaires.

Y.B.

 

"A GAZA le martyre perdure. Et moi, canaille de ces temps, je m'encrasse dans mes soucis et m'enferme dans mon confort.

Pourtant, quand mon heure viendra ma vie ne s'allongera ni d'une seconde ni d'un  jour. Avec grandeur ou petitesse, nul n'y échappe !

Mais, faut-il le rappeler, dans un sens ou dans l'autre, les boucheries sont fécondantes. Les juifs le savent, dont l'histoire est parlante. Car eux, justement, cultivent leur mémoire.

Des persécutions de Pharaon à l'Exode, à la mise au ban en Occident jusqu'à l'extermination au XXe siècle, ils ont exploré la haine sous toutes ses facettes. Est-ce pour autant une raison ? 

Leur Loi est limpide et tranche sans équivoque : «Œil pour œil, dent pour dent !». S'en prendre à un peuple innocent, est-ce la solution ?

Et pendant que je joue avec les mots pour concocter un texte présentable, Gaza la martyre n'en finit pas de mourir !"

Djouher Khater

http://alainindependant.canalblog.com/tag/palestine

 

Noter ce message :    

samedi 24 novembre 2012

"Vive la République de Palestine !

Un seul État laïque et démocratique en Palestine: une république pour tous ses citoyens!

 

     03 mars 2012

    Depuis 63 ans, depuis la fatale résolution 181 des Nations Unies, les Palestiniens vivent dans la terreur. Lors de la Nakba en 1948 qui a suivi la résolution de partition adoptée par les Nations Unies, Israël a conquis 78% du territoire de la Palestine et expulsé la majeure partie de sa population, presque 800 000 personnes, chassées de leurs maisons, de leurs villages et de leurs villes. Israël a aussi réduit ce qui restait de population palestinienne sous sa domination à l'état de citoyens de seconde zone et a exercé une discrimination à l'encontre des Juifs Mizrahi (arabes et séfarades) dans ce que l'on définit comme un état juif – pas un état pour ses citoyens; aujourd'hui au moins 20% des citoyens d'Israël ne sont pas juifs. Les réfugiés palestiniens n'ont jamais été autorisés à revenir chez eux malgré la résolution 194 des Nations Unies de Décembre 1948, qui affirme leur droit au retour. Aujourd'hui plus de six millions de Palestiniens et leurs descendants constituent la 3ème génération de réfugiés.

    En 1967, le reste de la Palestine historique fut occupé par Israël. Tous les palestiniens des territoires occupés de Cisjordanie, de Jérusalem Est et de la Bande de Gaza ont perdu leurs droits humains et politiques sous la domination brutale du régime d'occupation militaire et colonial. 1967 fut le point de départ d'un projet de colonisation accélérée en violation du droit international et de la 4ème convention de Genève, qui a vu l'implantation de Juifs israéliens dans les territoires nouvellement conquis ce qui a encore accéléré le processus d'expulsion des Palestiniens et de confiscation de leurs biens.

    Depuis, Israël ignore toutes les résolutions des nations Unies qui demandent le retrait des Territoires Occupés et continue à construire illégalement des colonies, des routes, des camps militaires. Israël continue à réprimer brutalement la population palestinienne soumise à sa domination militaire et à confisquer ses biens. A l'international, Israël a mis en place des lobbies puissants qui cherchent à réduire au silence la voix de la raison parmi les Juifs du monde entier. A l'interne, il a construit une société lourdement militarisée, armée jusqu'aux dents, possédant des armes de destruction massive ce qui rend la situation en Palestine-Israël extrêmement instable et très dangereuse pas seulement pour les Palestiniens mais aussi pour les Juifs israéliens.

    Les accords d'Oslo en 1993 qui résultaient de négociations secrètes menées entre Israël et l'OLP ont ouvert la voie à un accord qui, en théorie, aurait restitué 22% de la Palestine historique à un pouvoir palestinien, suivant les frontières dessinées par les lignes du cessez-le-feu de 1949. Cet accord fut systématiquement violé par Israël qui a continué à confisquer toujours plus de terres palestiniennes, construire toujours plus de colonies israéliennes et tuer toujours plus de Palestiniens. Dès le début, il était clair qu'Israël n'avait aucunement l'intention de retirer ses colonies ou son armée de Cisjordanie ni de Jérusalem Est – le nombre de colons qui vivent illégalement en Cisjordanie et à Jérusalem Est a triplé depuis la signature des Accords d'Oslo ce qui rend la solution de deux états complètement chimérique. L'actuelle politique du Quartet vise à financer l'occupation (pas à y mettre fin).

    En fait, la solution de deux états n'a jamais eu de réalité et n'est pas équitable. Cette solution est présenté au mépris de la justice pour la plupart des Palestiniens, mais même cette  solution  injuste a été systématiquement battue en brèche par Israël qui a accaparé toujours plus de terres et installé toujours plus de colons en toute illégalité dans ce qui était destiné à être un état pour les Palestiniens. Cela fait des décennies que la plupart des Palestiniens et beaucoup d'Israéliens reconnaissent ce fait. Au lieu de cela, ils souhaitent une autre solution, basée sur la justice et la non-séparation, une solution qui verra la fin des souffrances et du traumatisme infligés aux réfugiés palestiniens, une solution qui mettra fin à la domination militaire et coloniale du Sionisme sur la Palestine historique, une solution qui verra tous les citoyens traités à égalité, ceux qui vivent dans la Palestine historique tout comme qui n'y résident pas, dans la justice et l'équité. Cette solution c'est l'état unique, laïque (au sens de la séparation de la religion et de l'état), démocratique, débarrassé du sectarisme sur tout le territoire de la Palestine historique: UN ETAT POUR TOUS SES CITOYENS.

     Un groupe de Palestiniens et d'Israéliens œuvre à dégager les éléments de la perspective de l'état unique et les principes fondateurs d'une république dans la Palestine historique. Ils ont établi la feuille de route pour la paix, la réconciliation, l'égalité et la coexistence dans un état démocratique, un état qui signifierait la fin de l'occupation illégale et des comportements racistes et séparatistes du sionisme d' apartheid. Le document qui est présenté ici met en lumière les fondations d'une constitution future pour la République de Palestine."

 

 

   DIALOGUE,revue de discussion entre militants arabes et juifs de Palestine, pour le droit au retour, pour un seul Etat laïque et démocratique.

    Article source: http://www.dialogue-review.com/fr/index.php5

    repris sur :

http://poiboissy.blogspot.fr/2012/07/httpwwwdialogue-reviewcomfrindexphp5.html

Commenter cet article

Alain 30/12/2012 14:56


Je partage tes voeux pour Gaza, pour les peuples palestinien et israélien et je souhaite aussi pour toi, pour les tiens, pour tes combats (pacifiques) une bonne année 2013.


Salut et Fraternité.

Alain