Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

Tuer dans le dos même un malfaiteur qui s’enfuit reste un meurtre en dépit des circonstances

 

 

Un millions cinq cent mille avis qui protestent contre la demi arrestation de ce bijoutier qui agressé méchamment par deux voyous réussit à les faire fuit et abat un des deux en lui tirant trois fois dans le dos.

 

Il est bien possible que Facebook, si souvent censureur de ce qui ne correspond pas à sa morale puritaine d’outre Atlantique soit ici victime tolérante d’une campagne démultipliées par des robots au service de groupes de pression pour qui il faudrait donner l’autorisation de tuer aux victimes d’une agression violente.

 

Inutile de signaler que le Figaro, le journal des propriétaires donne l'impression de suivre cette pétition souvent excessive.

 

Bien sûr cette autorisation existe pleinement en cas de légitime défense c’est-à-dire chaque fois que ma vie est mise en risque par un agresseur. Nous avons, par la vidéo-protection que l’agression de M. Türk bijoutier à Nice fut violente et l’a mis sûrement dans un état de colère pleinement justifié.

Nous ne savons pas comment se sont déroulés les secondes qui ont suivis durant lesquelles notre malheureux orfèvre a tiré par trois fois sur une vespa qui cherchait à fuir ce qui a provoqué la mort d’un de ses agresseurs.

 

Objectivement sa victime a été tirée dans le dos ce qui amène la justice à l’inculper pour avoir tué volontairement ce jeune à un moment où il ne menaçait nullement le bijoutier.

 

Le procureur qui a pris  cette décision n’a pas agi brutalement contre la victime, il a tenu des circonstances de cette agression pour transformer en contrainte électronique ce qui aurait pu devenir arrestation préventive.

 

Dans ce déferlement médiatique, truqué ou non, provoqué au départ, je pense, par quelques-uns, défenseurs du droit de punir jusqu’à la mort celle ou ose s’agresser à des biens matériels, il y a un excès populiste, même si des journalistes sérieux le défendent, qui, si on le poussait jusqu’au bout mènerait, c’est sûr, comme parfois aux USA, au droit de tuer presque sans condition quand quelqu’un viole ma propriété ou mes biens. C’est une aberration qui nous ramène à la barbarie antique et l’autorisation de tuer, interdite par la loi depuis des décennies remise à l’honneur au profit de tout quidam se pensant à tort ou à raison menacé de mort ou d’atteinte à ses biens.

 

Faute de caméra, je suis incapable de savoir de façon absolue qui des défenseurs du bijoutier ou de la justice a raison. Je suis sûr en tout cas que l’acte du commerçant doit être jugé pour ce qu’il est bien sûr mais en tenant compte de toutes ses circonstances.

En France, c’est à un jury populaire qu’est confié la décision ultime concernant ce type de drame et j’imagine que ce bijoutier qui sans doute a tué sans en avoir pleinement le droit, se verra traité avec humanité par celles et ceux qui auront pour mission de le juger.

 

Alors seulement on pourra dire enfin que Justice est faite. Ce n’est sûrement pas le cas aujourd’hui. Nous ne vivons pas heureusement au Far-West.

 

 

A lire : 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/937687-pourquoi-je-ne-soutiens-pas-le-bijoutier-de-nice-sur-facebook.html

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article