Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

Pour comprendre le « carnet de Macha », écrit postérieur, rappelons-nous, à la composition des « Frères Karamazov », que nous avons déjà cité (1), Dieu y était désigné comme le « but et l’achèvement de la vie. »

 

(1)   Cf. cette étude, page... » ; Carnets des Frères Karamazov », page 883.

 

Un trait commun rapproche ces deux écrits si éloignés chronologiquement (2)

 

(2)   Le « Carnet de Macha » date de 1864, tandis que les « Carnets des Frères Karamazov » ont été écrits aux environs de l’année 1878.

 

Dans le « Carnet de Macha », Dostoïevski oppose le matérialisme athée, porteur de mort à la vraie philosophie chrétienne conduisant au Dieu Vivant.

 

Dans les « Frères Karamazov », cette antithèse devient celle de l’enfer, règne de l’autodestruction et de la mort ainsi que celle du Dieu-Vie. L’écrivain s’attaque une fois de plus aux positions matérialistes « démentielles » (3)

 

(3)   Carnets des Frères Karamazov », page 883

 

Si Dieu est Vie, « Qu’est-ce que la Vie ? ». A cette question capitale, Dostoïevski répond : « La vie réside dans l’autodétermination la plus totale. (4)

 

(4)   « Carnets des Frères Karamazov », page 881

 

Il s’agit donc de bien plus, que cette forme d’énergie végétale ou animale que nous qualifions de « vivante ». Dieu est parfaitement « VIE » parce qu’il peut dire : « Je suis Celui que je suis. » La vie de Dieu est une incessante autocréation où Nature et Liberté infinie se rejoignent dans l’unité absolue de sa Sagesse et de sa Volonté en harmonie totale. » (5)

 

(5)   « Carnet de Macha », page 63-65.

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http;//poete-action.ultim-blog.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article