Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

L’univers tout entier est centré en quelque sorte sur l’humanité qui le résume et concourt à réaliser son « IDEE » ou idéal. Une remarque singulière des « Carnets des Frères Karamazov » traduit bien l’importance que revêt dans la vie cosmique la saisie humaine du réel.

 

     -« Tout dans le monde n’atteint pas son achèvement pour l’homme, mais cependant c’est en l’homme que toutes les choses de ce monde ont leur sens. » (1)

 

Carnet des Frères Karamazov, page 832

 

C’est donc principalement en l’homme qu’il faut chercher le sens des valeurs qui nous sont accessibles. La Vérité, la Justice, la Beauté ne sont pour Dostoïevski, rappelons-le, en aucun cas des réalités purement autonomes ; elles ne tiennent leur perfection que de Dieu. (2) Tout ce que Dieu veut, acquiert par le fait même une valeur infinie et répond à son « désir ».

 

« L’idée de donner un sens à la vie, note René Füllop-Miller dans son « Dostoïevski, l’intuitif, le croyant » page 79 présuppose une idée plus haute, l’idée de Dieu en qui et par qui les valeurs s’affirment. »

 

Le Bien n’est pas une essence immuable, ne relevant que d’elle-même ; il relève de la liberté absolue de Dieu. (3) Aussi le Seigneur aime-t-il tout ce qui « existe » et tout est essentiellement beau et bon.

 

Cf. Paul EVDOKIMOV, ouvrage cité, page 130

 

 

De là ce cri du Créateur, dont Kirilov se fait l’écho :

 

     -« Vous saisissez tout d’un coup la nature entière et vous dites : « Oui, c’est bon, c’est juste, c’est vrai. » (4)

 

« Les Démons », page 619

 

Les valeurs ne sont rien d’autres que la « Synthèse universelle » perçue à travers la multiplicité cosmique. (5) Vues à partir de notre monde, les valeurs sont multiples et distinctes ; souvent elles paraissent s’opposer.

 

« Au nombre des valeurs absolues, appartient non seulement Dieu, la Beauté, le Bien, la Vérité (ISTINA), la vie plénière, mais chaque personne réelle ou simplement possible, mais, précise-t-il, alors il n’y a pas dans le monde une valeur absolue, une beauté absolue, une morale absolue, mais seulement des analogues de la perfection divine. » LOSSKY, ouvrage cité, page 138-140.

 

 

Comment concilier amour et justice en Dieu ? Quoi de plus ambigu que la Beauté elle-même ?

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http;//poete-action.ultim-blog.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clovis simard 08/02/2011 16:10



Bonjour,


Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.
      
Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.


La Page No-13: LIBERTÉ TOTALE !


C'EST MATHÉMATIQUES ?


Cordialement


Clovis Simard



BALCHOY 12/02/2011 18:51



Je viens de parcourir quelques articles de votre blog.  C'est sûrement une tout autre vision dela liberté qui nous concerne tous. Je vais tenter d'approfondir ce que vous nous expliquez en
ce blog.  Peut-être pourrions-nous ensuite, confronter votre point de vue et celui de Dostoïevski.Cordialement, Yvan Balchoy