Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Seule la recherche commune du Bien et de la Vérité dans la liberté, possible depuis l’apparition du Christ sur la terre, permet de concilier la réussite individuelle de la personnalité et le bonheur d’une communauté humaine.

Cette troisième « solution » qui, selon le romancier russe, est la voie de l’orthodoxie russe permet au peuple de la grande nation slave, grâce à sa fidélité au Christ, de former un Peuple authentique. De là l’injonction si souvent répétée par l’écrivain à ses compatriotes de « devenir russe avant tout » afin d’acquérir un « visage humain » et d’être enfin des hommes libres et indépendants qui pourront apporter au monde la parole définitive de l’harmonie universelle.

 

Tout un article du « Journal d’un écrivain » est consacré à la solution russe, fév. 1877, page 474-475.

 

 

 

Contrairement à l’idéal occidental, l’organisation ecclésiastique doit céder le pas au Peuple et au Royaume de Dieu, seul susceptible de conduire les hommes à la fraternité universelle dans le Christ :

 

     -« Ce n’est pas l’Eglise qui doit se régénérer, passer d’un état inférieur à un état supérieur, c’est au contraire l’état qui doit finalement se montrer digne d’être uniquement une Eglise et rien de plus. » (2)

 

« Les Frères Karamazov », page 66. Cette phrase d’Yvan serait due à l’influence de Vladimir Soloviev sur Dostoïevski. Cf. les relations entre les deux hommes, en cette étude, page…

 

Dans le « Journal d’un écrivain », le romancier détaille quelque peu cette solution russe :

 

     -« Il ne faut pas que quelqu’un vous commande de faire cela sans amour, simplement pour votre commodité, si l’on peut dire, en ajoutant « sinon l’on vous y forcera ». Non, chez nous, en Russie, nous devons implanter d’autres convictions surtout en ce qui concerne l’idée de liberté, égalité, fraternité. » (3)

 

 (3) « Journal d’un écrivain », fév. 1877, page 473

   

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article