Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

 

Très souvent dans « Le Journal d’un écrivain » il dénoncera, parfois même injustement, les occidentalistes  et les humanitaristes en qui il voyait des contempteurs du sol natal et de dangereux utopistes. Traitant du statut du futur Constantinople, « lorsqu’on en aurait délogé les Turcs », il écrit :

 

     -« On s’écriera (en non seulement en Europe, mais ainsi feront chez nous nos fortes têtes politiques) que les Turcs ayant cessé d’exister comme état, Constantinople ne doit pas ressusciter autrement que sous forme de ville internationale, c'est-à-dire de cité mitoyenne, commune à tous, libre, pour qu’il n’y ait plus de contestation à son sujet."

Il serait impossible d’imaginer une idée plus fausse. Et tout d’abord parce que nul ne permettra qu’un point aussi merveilleux du globe devienne international, c'est-à-dire, soit réduit à n’être plus rien. »

 ----------------------------------------------

  (1)  Journal d'un écrivain, mars 1877, page 483. 

  -----------------------------------------

 

   

Le célèbre adage « il n’est pas bon pour l’homme de vivre seul » est une dominante du message spirituel qui se dégage de l’œuvre de Fédor Maikhaïlovitch. L’institution familiale lui est au premier chef redevable.

 

Pourtant la famille est souvent caricaturée chez lui. Qu’on se rappelle celle que forment les Karamazov, ainsi que celle de Sonia Seminova dans « Crime et châtiment ».

 

L’impression qui se dégage de ces tableaux est souvent celle d’un milieu corrompu et corrupteur, nuisible à tout épanouissement personnel.

 

Une telle déformation s’explique peut-être par des raisons psychologiques et littéraires.

 

Pour mieux exprimer les sentiments profonds de ses héros, l’auteur les place souvent en effet dans des circonstances exceptionnelles. Il peint l’esprit humain à chaud dans le tourbillon des passions. Or rien n’est moins favorable à une sainte vie familiale que ce caractère anormal si fréquent chez lui.(2)

 -----------------------------------------

(2)  Est-ce l’individu déséquilibré qui est source du malaise familial ou le contraire ? Rien ne permet de trancher avec certitude, car il y a ici interaction.

-------------------------------------------

 

( à suivre) 

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

        http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article