Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

b) LA VIE EN PARADIS OU L'ACCESSION A LA LIBERTE AUTHENTIQUE

 

Une attitude commune rassemble les personnages "positifs" de Dostoïevski, l'humilité, vertu qui, chez lui,  a une résonance chrétienne.  Ouvrant l'homme sur autrui, elle libère le coeur humain de l'égoïsme du "moi volitif".

 

Celui qui se jette hardiment dans la voie du renoncement découvre les conditions paradoxales du bonheur et de la réussite humaine.

 


      -"Une personnalité puissamment développée, parfaitement consciente de son droit d'être une personnalité, n'ayant par conséquent rien à désirer ni à craindre pour soi-même, ne peut rien faire de mieux de cette personnalité, je veux dire n'en peut rien faire un meilleur usage que de la sacrifier complètement et absolument à tous pour que les autres deviennent également des personnalité semblables à elle, aussi conscientes et heureuses qu'elle l'est elle-même."

 

--------------------------------------------------

(1) "Notes d'hiver sur des impressions d'été", page 135

--------------------------------------------------

 

Pour se posséder, il faut s'ouvrir à tout et à tous ; pour connaître la paix de conscience et être justifié, il faut à l'instar du frère de Zossime se reconnaître coupable devant tous et même demander pardon pour les offenses d'autrui.

 

     -" Je te dirai encore, mère, que chacun de nous est coupable devant tous, pour tous et pour tout, et moi plus que les autres... Ma chère maman, ... sache qu'en vérité, chacun est coupable devant tous, pour tous et pour tout... J'ai envie d'être coupable envers eux, je ne puis te l'expliquer, car je ne sais comment les aimer. Si j'ai péché envers tous, tous me pardonneront, voilà le paradis." (2)

 

--------------------------------------------------------

(2) Les frères Karamazov", page 310-311

--------------------------------------------------------

 

Le courant isolationniste moderne, où chacun, se barricadant jalousement derrière ses droits souverains, veut séparer sa personnalité des autres et goûter seul la plénitude de la vie. La réussite personnelle ne se réalise qu'en celui qui ne craint pas de s'insérer activement dans la totalité du cosmos et surtout dans "l'organisme humain universel"

 

Plus on se consacre au service de ces ensembles, comme partie intégrante, plus on bénéficie en retour du "Tout".

 

L'humilité, effort de désappropriation et de soumission volontaire au réel, conduit l'homme à surmonter le monde des nécessités.  La vraie liberté  est étroitement rattachée à l'idéal chrétien.

 

     -"Vous êtes malheureuse, n'est-ce pas, fait remarquer Stépane Trophimovitch à Lisa ? Je le vois ... Nous sommes tous malheureux, mais il faut pardonner à tous. Pardonnons, Lise, et soyons libres à jamais. Pour en finir avec le monde et devenir libres, il faut pardonner, pardonner et pardonner." (3)

 

-----------------------------------------------------

(3) "Les Démons", page 565. Cf. l'extase d'Aliocha, en cette étude, page...

---------------------------------------------------------

 

 

(à suivre)


Yvan Balchoy
yvanbalchoy13@gmail.com
http://poete-action.ultim-blo
g.com
  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article