Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

CHAPITRE IV : L’EGLISE MEDIATRICE DE L’IDEAL-CHRIST

 

Le don de Dieu nous parvient concrètement aujourd’hui et nous transforme par le canal de l’Eglise institutionnelle et mystique. Sans revenir sur les données sociologiques (1), nous envisagerons surtout ici sa fonction « sanctificatrice » en relation avec la hiérarchie et l’ordre sacramentaire d’abord, avec la vie monastique ensuite.

 

(1)   Cf. cette étude, page….

 

1)      La vie hiérarchique et sacramentaire

 

Il n’est pas facile de dégager des oeuvres de Dostoïevski une théologie du sacerdoce et de la vie sacramentaire. Les indices ne manquent pas, mais ils sont généralement si fragmentaires et occasionnels qu’on a de la peine à les rassembler.

 

Pourtant, au prix d’un travail de recoupement, on peut approcher la pensée du romancier sur ce sujet.

 

En 1873, un conflit entre orthodoxes et Raskolniks (2) lui fait désigner l’évêque comme « celui qui possède l’autorité la plus haute dans l’Eglise » et il lui reconnaît la mission de garder aux fidèles « toutes leurs énergies

 

(2)   Secte séparatiste en rupture avec l’Eglise officielle depuis la réforme de Nikone

 en matière de foi » et de les inviter à « l’amour et au dévouement à l’égard de l’Eglise. (3)

 

(3)   « Journal d’un écrivain », page 162 (1873)

 

Il se réjouit de voir les évêques adresser des mandements à leur clergé en vue de la prédication et du bon exemple.

 

Dans le même article, il regrette que les prêtres de son temps ne manifestent plus l’énergie des premiers chrétiens à une époque où, plus que jamais,  le secours du clergé est nécessaire au peuple (4)

 

(4)   « Journal d’un écrivain », page 163 (1873)

-------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article