Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

 

Ainsi donc, en personnalisant l’innocence injustement persécutée, le Christ, c'est-à-dire, le plus homme des hommes, assume, comme le dit le Père Tillette, « les souffrances éparses, les destins non vécus d’enfants martyrs » et par là ouvre le seul accès possible au pardon et donc au Salut. (1)

 

(1)   « La Légende du Grand Inquisiteur », introduction par le Père Tillette, page 47

 

L’expiation réalisée par l’Homme-Dieu se réalise pour tous puisqu’elle procède de la « parfaite image de Dieu ». (2)

 

(2)   « Les Frères Karamazov », page 186.

 

Toute l’existence de Jésus est porteuse de signification salvifique. Chaque acte de l’Idéal est un acte idéal, accessible à celui qui le contemple avec Foi.

 

Les moindres démarches de l’Homme-Dieu, ses différentes attitudes, ses réactions sont une prédication et une révélation en acte de ce qui devrait être notre agir moral :

 

     -« Dieu nous a indiqué sa loi dans le Christ par son exemple en vie et en formule. » (3)

 

(3)   « Carnets des Démons », page 910

 

L’agir est la dimension dynamique de l’essence personnelle : pour se « christifier », c'est-à-dire revêtir son idéal, l’homme doit s’imprégner (4) de la vie agissante du Christ, en qui

 

(4)   « imprégnation » convient mieux qu’imitation, terme qui n’exprime pas suffisamment la nécessité de fusionner avec l’Idéal.

 

« la loi est énoncée et présentée vivante. (5) La vie de Jésus est donc doublement exemplaire

 

(5)   « Carnets des Démons », page 911 ; cette loi qui libère est évidemment centrée sur l’Amour. Cf. cette étude, page…

 

En nous révélant l’idéal, elle nous fait connaître aussi la manière de le réaliser. Ces deux révélations sont complémentaires et ce n’est pas un des moindres mérites de Dostoïevski d’en avoir montré la liaison nécessaire.

 

 

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article