Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Dans la perspective idéaliste que suppose l’œuvre de notre auteur, tout être humain par définition est en deçà de la perfection de l’Homme-Dieu ; chercher à réaliser une idéal supérieur à celui du Christ, c’est viser au surhumain c'est-à-dire à l’inhumain.

 

Qui veut faire l’ange fait la bête. Cet adage a sa portée positive. L’homme est toujours perfectible. ; Jamais, c’est vrai il ne parviendra à combler la distance incommensurable que le sépare de son Idéal, puisque seul le Christ comble en sa personne l’abîme qui sépare le Créateur de son œuvre. Ainsi donc, réalisateur spatio temporel concret de l’idée divine de l’homme, Jésus est en même temps le révélateur parfait de Dieu dont il partage avec le Père et l’Esprit l’unique essence divine.

 

 

d) Le Christ à la tête du cosmos.

 

La primauté du Christ embrasse la totalité de l’univers ? Jésus vaut à lui tout seul la nature toute entière et la terre « qui n’a peut-être été créée que pour lui. » (1)

 

(1)     « L’idiot », page 497

 

 

     -« Cet homme était le plus grand de toute la terre, il était la raison de l’existence de la terre. Il n’y a jamais eu avant Lui et il n’y aura jamais après Lui d’être semblable à cet homme, même s’il devait y avoir un miracle. Le miracle est précisément qu’il n’a jamais existé et qu’il n’existera jamais d’homme tel que Lui.

La planète avec tout ce qu’il y a dessus n’est que folie sans cet homme. »

 

(2)     « Les Démons », page 648

 

La pensée de Dostoïevski est ici en accord avec les données de sa propre anthropologie pour qui, rappelons-le, « l’homme est un microcosme résumant en une synthèse supérieure les différents niveaux de réalité."

Puisqu’il incarne la perfection suprême de la nature humaine, l’Homme-Dieu est par le fait même le sommet incontestable de l’univers qu’il a pour mission de relier à Dieu.

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

www.poete-action.ultim-blog.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article