Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

Une amie, que j'interrogeais à propos de la terrifiante attaque contre un avion de ligne tandis qu'un Etat qui se présente à juste titre comme la victime d'un des plus graves génocides de l'histoire humaine sombre à son tour dans un massacre raciste  m'a remis en question en me rappelant que  toute violence, même en quête  de justice, crée plus de mal que de bien.

 

 

Hier, en France, partout où des autorités plus tolérantes ont permis des manifestations en faveurs des victimes de Gaza, aucune violence n'a été constatée, contrairement à Paris où la manifestation avait été interdite.

 

En revanche un autre premier Ministre, celui des Pays-Bas,   dont le pays a été comme  les habitants de Gaza frappé par un meurtre collectif, réclame du respect pour les victimes, de la justice face aux responsables  mais n'appelle aucunement à la vengeance.

 

La violence juste ou injuste tue un peu partout sur la terre et la plupart du temps elle ne fait que mettre de l'huile sur le feu.

 

Et si la non-violence en Ukraine comme en Palestine-Israël était le meilleur chemin vers la paix commune.

 

Hélas, nous le voyons tous les jours, Obama, Hollande, Poutine sont loin d'être des Gandhi ou des Mandela et j'ai même envie d'ajouter des Jésus et Bouddha.

 

A quand un chef d'état, élu par nous ou un secrétaire de l'ONU non violent  qui par exemple n'ira pas bombarder ni la Russie, ni Israël mais oeuvrera (it ?) pour désarmer au maximum Israël par exemple en le privant de toute aide militaire ce qui, plus rapidement qu'on ne le pense, l'amènerait à mettre beaucoup d'eau en son vin sans davantage de victimes innocentes.

 

Bien entendu la même exigence s'impose pour des entités comme le Hamas qui utilisent faussement la Religion comme un moyen de pouvoir et de dictature.

 

A notre prochain choix électoral, sommes-nous prêts à interroger les candidats au pouvoir à propos de justice mais aussi de violence et de non-violence et à tenir compte de leur réponse pour choisir ou exclure un candidat en fonction  de sa capacité et de sa volonté d'œuvre pour une humanité plus juste et plus pacifique ?

 

Des questions comme la sortie de l'OTAN, notre refis de participer à des guerres impérialistes ou colonialistes même sous la coupe de      

l' ONU.

 

 

Yvan Balchoy

 

yvanbalchoy13

solidaire des résistants du ghetto de Gaza

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article