Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

Quelle bonne nouvelle pour la France !

 

Ce matin Henri Guaino, ce faiseur de certains discours pas toujours excellents de Sarkosy, perd facilement son calme quand on lui tient tête.

N’a-t-il pas rapproché  un jour scandaleusement socialisme et nazisme à propos du terme  choisi par Hitler pour son parti. « National-socialiste ».

Tout le monde sait, et Guaino,  le premier, que socialiste était plus un argument électoral après crises sociales de l’Allemagne d’après la première guerre mondiale et que NATIONALISTE était la vraie qualification voulue par le fondateur de nazisme.

Question Nationalisme, l’UMP de Sarkozy aurait toute raison de baisser la tête sans parler du rôle joué par la droite sous le régime de Pétain (avec une minorité de gauche  à l'exclusion des communistes bien sûr)

Monsieur Guaino, ce matin vous avez proféré des mensonges gros comme des baleines en affirmant que sous le régime précédent aucune nomination partisane d’avait été procédée par le gouvernement de droite !!!

Quant au chef de l’état, au nom de la liberté d’expression que je revendique autant que vous, je reste persuadé qu’il a du sang sur les mains notamment  dans l’affaire de Karachi  ainsi qu’en livrant " peut-être pour éviter un procès gênant " par l’intermédiaire de Jupé, qui l'empêcha de fuir, Kadhafi à des excités d’Al Cayda et de la charria qui l’ont torturé et massacré.

Toujours au nom de la liberté d’expression je suis intimement convaincu que pour le remercier d'avoir fait de lui l'invité d’honneur au 14 juillet, le dictateur de la Libye l’a peut-être aidé à être réélu.

Mais je ne transforme pas mon opinion en certitude accusatrice et je ne parlerais de déshonneur que le jour ou mes opinions seraient avérées. 

Mais ce n’est que la justice indépendante de Sarkozy, de Guaino, et du Président Hollande et de moi bien sûr qui peut accuser officiellement l’ex Président de la France et au terme d’un procès juste le condamner si les faits sont avérés.

 

Monsieur Guaino, quand vous déclarez publiquement qu’un juge s’est déshonoré simplement pour avoir mis en examen un ancien chef d’état, redevenu simple citoyen, comme il convient, vous méritez la même peine qu’aurait encouru cette nuit un jeune, s’il avait tenu les mêmes propos face au juge qui le condamnait alors, vous le savez bien, que la police peut faire des erreurs dans les arrestations qui surviennent dans des quasi émeutes publiques;  ce jeune condamné est peut-être innocent.

Certes la loi vous protège, mais si j’étais député, je n’hésiterais pas une seconde à voter pour que la justice du peuple puisse statuer pour ou contre vous.

Cessez, je vous prie de vous prendre pour un second Zola.

Lui a certes lutté pour l’innocence de Dreyfus mais aussi pour beaucoup d’autres causes concernant les ouvriers victimes du capitalisme débutant et d’une droite ignoble ce qui est peut-être la cause de sa mort très suspecte.

 

Monsieur Guaino, en lisant votre biographie, j’ai vu que vous n'avez pas hérité d'une fortune facile et je vous en félicite mais quand  vous dites des bêtises, les français ont le droit de ne pas être d’accord et jusqu’à preuve du contraire, pour l’instant,  je fais plus confiance au juge Gentil qu’au tribun injuste et excessif que vous êtes aujourd’hui.

 

 yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article