Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

Oui, et ça ne date pas d’aujourd’hui,  Kadhafi est loin d’être un chef d’Etat fréquentable ; Pour avoir critiqué sa visite plus que protocolaire à Paris, une ministre française a été  mise au pilori alors qu’elle avait cent fois raison.

 

J’ai toujours pensée, et aujourd’hui plus que jamais, que si Sarkozy avait été Président à Paris, lors de l'attaque illégale contre l'Irak, il aurait entraîné son pays dans ce chaos. Son attitude aujourd’hui ne vise-telle pas à retrouver une popularité perdue par ses imbécillités politiques et morales comme ses campagnes pour l’identité nationale qui n’étaient rien d’autre qu’une stigmatisation de l’islam et des réfugiés Rom ou autres.

 

Déclarer la guerre au gouvernement qui aujourd’hui encore  dirige la majorité de la Libye, c’est s’engager dans une nouvelle guerre d’Irak, c’est, j’en suis persuadé, perdre la sympathie de beaucoup d’arabes, heureux des révolutions pacifiques de Tunisie et d’Egypte mais pas du tout prêts à accepter une nouvelle incursion COLONIALE camouflée sous prétexte d’humanitaire mais causée sans doute en fonction d'intérêts pétroliers.

 

Oui, il y a un front important en Lybie contre la dictature de Kadhafi, oui il faut les aider , d’abord de façon humanitaire. Vous avez remarqué que la première action de Guéant, une des âmes damnées de Sarkozy a été d’aller à la frontière Italienne pour empêcher par tous moyen nos amis héroïques les Tunisiens de pénétrer "illégalement" en France. C'est une manière singulière d'aimer la Tunisie et les Tunisiens.

 

Aider les rebelles Libyens oui, les aider en leur envoyant médecins, ambulances, nourriture, finances oui, les aider même à se défendre en leur procurant les armes qui leur manquent pour résister aux attaques meurtrières des spadassins de Tripoli oui, cent fois OUI.

 

Mais bombarder d’une façon chirurgicale  (on a vu en Irak et en Afghanistan ce que cela signifie pour la population civile) comme on dit le régime de Kadhafi qui a encore de très nombreux partisans  c’est sans nul doute engager une nouvelle guerre dont personne ne sait où elle mènera  la Libye, l’Afrique, l’Europe et même le Monde.

 

Une fois de plus Elkabbach, qui sévit  encore à la radio ce matin,  et le-touche-à-tout-sauf-israël,  BHL dont j’aimerais savoir quelle a été son attitude lors des massacres de Gaza,   prennent des positions aussi folles que celle du Président français. Elkabbach, a  selon moi proféré, assez de bêtises  depuis des dizaines d’années, je souhaite pour ma part qu’il "dégage" vers le privé par exemple ou qu’il parte à la retraite  sûrement confortable anticipée. Si je comprends même un peu ce qu’il dit en parlant de "s’intéresser à Kadhafi par des moyens « secrets »" : Quoi, l’assassiner ??  Je demande à comprendre.

 

Il faut aussi bien entendu faire comprendre à Kadhafi, que même s’il gagnait son pari contre une grande partie de son peuple,  il ne serait plus jamais reconnu comme un homme fréquentable par la communauté internationale. Mais on comprend que le passé – La France qui reçoit solennellement un tyran qui avait fait exploser des avions civils – rassureTripoli .

 

Oui, soyons sévères extrêmement sévère pour le régime de Kadhafi même si hélas il triomphe, n’hésitons pas à lui interdire la vente de son pétrole même si cela nous dérange et nous coûte. D’autres pays peuvent supplée à cette carence. De toute façon la folie Bushienne de Sarkozy aura pour effet de faire flamboyer les prix de l’or vert.  Cette augmentation  fera mal aux pauvres gens de France et du monde, mais elle enrichira, des sociétés pétrolières et des gouvernements grâce aux taxes, selon les propos déraisonnables de Madame Lagarde, si  servile vis à vis du  Président.  Si celui-ci disait demain le contraire de ce qu’elle défend aujourd'hui ,  elle changerait de langage sans doute avec autant de culot .

 

Oui, aidons le peuple Libyen, à se libérer, par lui-même, de ses tyrans,  et refusons les tentations occidentales et Sarkosiennes néocolonialistes qui n’aideront pas plus le peuple Libyen que le peuple d’Irak et d’Afghanistan.  L’avenir de la Révolution Libyenne s’inscrit dans le prolongement plus dur en l'occurence, c’est vrai,  des révolutions exemplaires de Tunisie et d’Egypte.

Sarkozy, méfie-toi, dans un an c’est à Paris que peut-être on entendra le peuple crier en chœur « DEGAGE ».

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article