Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

Ce  dimanche midi, à la RTBF, des propos inadmissibles de deux dames ayant en commun, si l'on peut dire, au-delà de la divergence un peu occultée cette fois-ci,  Nord/Sud, l'odieux libéralisme héritier, lointain j'en conviens, des libéraux et des catholiques qui à la fin du XIX ème siècle fusillaient les ouvriers qui réclamaient le droit de se syndiquer, de de pouvoir vivre décemment de leur travail.

 

Impossible pour le président des entrepreneurs de Belgique dont on connait le faible pouvoir d'achat ! , impossible pour ces dames  patronnesses libérales du Nord et du Sud de mon pays d'admettre qu'à une période de crise comme celle que nous connaissions on instaure un impôt sur le capital, des tranches nouvelles d'imposition pour les plus riches. En revanche elles ont plein d'idées pour faire participer activement les plus démunis à l'effort pour sortir d'une crise dont ils n'ont aucune responsabilité.


Ces tristes jouvencelles trouvent normal, en se cachant derrière le drapeau libéral et antisocial d'une commission européenne dont les salariés superprotégés et très peu solidaires des autres travailleurs voudraient , sans qu'on touche à aucun de leurs scandaleux privilèges, casser l'indexation de nos salaires, déjà si injustement calculée, qui permet aux plus faibles de vivoter souvent, de limiter le chomage à deux ans même pour les chefs de famille alors qu'elle savent parfaitement que les postes disponibles sont infiniment moins nombreux que les offres d'emploi.

 

J'ai apprécié bien sûr l'intervention de mon camarade du PTB, Raoul Hedebouw, qui a rappelé ce qu'on pourrait appeler la non imposition de tant de riches entreprises chez nous, du camarade Rolin, syndicaliste et ancien chomeur de longue durée qui a tancé en des termes vigoureux l'égoïsme qui venait d'être défendu par des ténors de la droite.

 

J'ai aussi apprécié l'avis du représentant des verts qui a fustigé des critiques injustifiées et surtout injustes contre ces victimes de la crise et de certains employeurs que sont les chomeurs.

 

J'avoue avoir été déçu par les propos du C.D.H. et même du parti socialiste qui, s'ils rappellent de beaux principes, ont l'air d'être prets à les mettre au rancart au profit de ce nouveau gouvernement certes nécessaire mais qui devrait plus que jamais aujourd'hui être au service de tous les Belges à commencer par les plus fragiles.

 

Je n'ai pas senti très affirmée cette volonté tant au P.S. qu'au C.D.H.

 

J'espère que les travailleurs ne se laisseront pas faire et que chacun payera son obole en fonction de ses moyens !

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy213@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article