Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

Les évènements de l'Ukraine tiraillée entre une moitié de sa population plus tournée vers l'Europe et l'autre vers la Russie doivent être traités avec nuance.

 

Notre Union Européenne  n'a parfois de démocratique que l'attachement au libéralisme le plus vénal.

  Ainsi, par exemple, l'obligation faite à  la France de laisser entrer toujours davantage tabac venu de l'étranger au nom d'une libre concurrence qui se moque de la santé des hommes et des efforts que fait la France pour préserver sa population prouve la mauvaise santé morale d’une Union qui a oublié le célèbre adage « Qui trop embrasse mal étreint. »

 

Ce matin parlant d’une  manifestation favorable au président élu du pays, le journaliste décrit comme "patibulaires" ses participant ajoutant presqu'aussitôt comme si cela allait de pair: "C'est vrai qu’ils sont parmi les plus pauvres et parmi eux des retraités qui ont de la peine à survivre. »

 C’est vrai qu’au temps du communisme les retraités s’en tiraient mieux.

 

Ces paroles sont une injure à une partie du peuple Ukrainien qui vaut bien l'autre et montre bien le parti prix, plus accentué ces dernier temps, de cette radio qui  donne l’impression qu’elle pense que pour monter dans les sondages, il lui faut ramer de plus en plus à droite et dans le sens de ce libéralisme qui dénature l’origine de  nos cultures.

 

J'espère que l'Ukraine pourra respecter ces deux courants respectables en devenant elle-même plutôt que  satellite de l’Europe occidentale ou de la Russie.

 Pourquoi ne pas  collaborer activement avec  une Europe moins libérale et une Russie plus démocratique ?

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article