Catégories

Publié par BALCHOY

 

 

 

En allant à ma boulangerie de quartier, parmi les petites annonces fixées sur un panneau,celle que j'ai trouvée ce matin m'est allée droit au coeur en me rappelant un des meilleurs souvenirs de mon enfance.

 

Un jeune voisin propose à ceux que cela intéresserait d'élever des phasmes. Ces insectes (?) vivent facilement dans un vivarium  en se nourrissant , si je me rappelle bien de feuilles de troène ou de ligustrum (lierre).

J'avais reçu de l'Abbé Questiaux *,  brillant professeur de sciences naturelles au Collège Notre Dame de Bellevue à Dinant quelques oeufs dans une boîte d'allumettes. Bien vite j'avais trouvé dans mon aquarium aménagé ces étranges animaux tout en longueur pouvant atteindre 7 cm de longueur avec de longues pattes qu'au moindre danger elle replient sur leur tronc en devenant ainsi apparemment de simples brindilles ou de petites branches inertes qui se laissent rouler sans réaction. 

C'est un des plus beaux exemples de mimétisme dans le genre animal qui sûrement les met à l'abri d'éventuels prédateurs.

 

Une autre caractéristique de ces extraordinaires animaux est que le mâle, plus petit, je crois, existe bien mais n'est nécessaire qu'au bout de quelques générations.  Une femelle n'a donc pas besoin de s'unir à un mâle chaque fois  avant de pondre ses oeufs.

 

Je suis ravi de voir plus de cinquante ans après le grand plaisir que j'ai eu à élever ces étranges insectes un jeune d'aujourd'hui offrir à nouveau ,comme l'abbé Questiaux le faisait, la possibilité à des jeunes naturalistes de découvrir un aspect merveilleux de la vie.

 

J'espère que plusieurs personnes iront chercher avec "une boîte percée de trous" quelques phasmes (ceux que j'avais selon mon professeur s'appelait "DIXIPUS")

 

 

 

 

phasme--Copier-.jpg

 

 

  dessin  shématique excellent trouvé dans ma boulangerie

 

 

*  Passionné de nature, biologie, astronomie, botanique, élevage de reptiles l'Abbé Questiaux éditait un petit "Guide de la nature" où il consignait mois après mois tout ce que nous pouvions observer dans la nature. Ce professeur brillant et généreux m'a donné le "virus" de la nature qui ne m'a jamais quitté. Je veux ici rappeler son souvenir avec reconnaissance.

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Commenter cet article