Catégories

Publié par BALCHOY

October 13, 2011



Dear Friend:

 

Thank you for writing.  I have heard from many Americans concerned about the Israeli-Palestinian conflict, and I appreciate your perspective.  I remain committed to a sustained diplomatic effort to promote peace in the region, because achieving a secure and lasting peace is critical not only for Israelis and Palestinians, but also for their neighbors and the United States. 

 

Resolving the Israeli-Palestinian conflict demands our immediate and continued attention.  For generations, the conflict has taken a terrible human toll, and continued instability in the Middle East makes us all less safe.  We must open a more hopeful chapter in the story of the Holy Land.

 

Through comprehensive and sustained efforts, we can achieve the goal of two states:  a Jewish state of Israel and a viable Palestinian state, living side by side in peace and security.  This approach requires working with Israelis, Palestinians, and other stakeholders over the long term, and my Administration will do just that.

 

I encourage you to join me online and read more about my Administration's approach to this complex issue and other critical foreign policy matters at: www.whitehouse.gov/agenda/foreign_policy.

 

Again, thank you for sharing your thoughts. 


Sincerely,


Barack Obama

 

20/12/2009

 

Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais en résumé Barack Obama rappelle un voyage au Moyen Orient qui l'a persuadé que la solution réside dans la cohabitation de deux états. Il est donc persuadé que la politique des USA immobiliste sous la Présidence de Bush doit changer et s'y engage s'il est élu.
Il est persuadé que la majorité des Israéliens et des Palestiniens veulent la paix.
Il rappelle qu'Israël est le meilleur allié des USA dans la région  et donc que sa sécurité est un "must" pour son pays. Mais pense-t-il l'établissement de deux états pacifiques  en Terre Sainte est la meilleure sécurité pour Israël.
IL veut renforcer l'aide pour les Palestiniens partisans de la cohabitation de la Palestine et Israël en voulant "isoler"  ceux qui veulent la destruction d'Israël  (Le Hamas clairement visé)
La seule solution est donc de trouver une solution qui puisse satisfaire les aspiration des deux peuples et il veut con tinuer d'agir dans ce sens.


NOTE D'YVAN BALCHOY
A remarquer que Barack Obama est plus que discret sur les moyens de satisfaire les deux peuples et qu'il ne dit mot de ce qu'il avait préconisé devant un public Juif Américain: le maintien de Jérusalem comme seule capitale d'Israël !  INNACEPTABLE


 

 

Monsieur Barack Obama,


J'ai bien reçu votre réponse à mon émail antérieur concernant votre appui presqu' inconditionnel  en faveur de l'état d'Israël, entité raciste, voleur de terres et coupable de violences assassines sinon parfois de génocide culturel à l'encontre du peuple Palestinien.


Vous révendiquez les liens privilégiés entre l'état d'Israël et les USA. J'irai plus loin que vous car la nation sioniste qui a été imposée de force au Moyen Orient avec surtout l'aide militaire des USA n' est à mes yeux qu'une colonie culturelle et politique de votre pays.

Il était évidemment possible de permettre aux populations juives victimes ou non de la Shoah de renouer pacifiquement avec leur histoire en vivant fraternellement avec les arabes, sémites comme eux, qui peuplent cette terre.

Vous acceptez l'idée de la coexistence de deux pays comme meilleure gage de cette sécurité pour Israël mais vous vous gardez bien depréciser les limites et la viabilité de l'état Palestinien.

En effet, les autorité sionistes qui gouvernent cette terre ont d'une façon scandaleuse morcelé, pillé, volé la plus garde partie de ce qu'ils appellent avec mépris les "territoires".
Le murqu'ils ont édifié sur le sol Palestinien, vrai réplique de celui de Berlin, et de celui que vous édifiez à la frontière Mexicaine, en est un signe honteux éclatant

Or, sachez-le, il n'y aura pas de vrai état Palestinien sans retour pour l'essentiel, comme l'exigent les décisions de l'ONU, aux frontières de 1967 avec Jérusalem Est comme capitale de l'état Palestinien
Israël, état violent et violeur des droits humain est tout le contraire d'une vraie démocratie, même si des élections dites démocratiques y ont lieu périodiquement.
Cette nation n'est pas plus démocratique que  l'Athène de l'Antiquité qui laissait subsister en son sein un pourcentage très important d'esclaves. La situation citoyenne des Palestiniens n'est guère meilleure.

Oui le vrai Terroristedans la région, c'est ce pseudo État Hébreu et le vrai Résistantqui devrait être aidé, de façon défensive, même militairement par les organisations internationales c'est la Palestine, martyr de notre monde moderne.


Si vous voulez vraiment que la majorité des peuples de la terre cesse de considérer votre état comme l'impérialisme absolu et la cause principale des injustices sociales qui tuent des millions d'hommes chaque année, si vous voulez changer l'image du sanglant Oncle Sam, des prétentieux et voleurs "gringos", des néocolonialistes de l'OTAN, dont nous faisons hélas partie, alors il vous faudra beaucoup plus de réformes et de courage que ce que révèlent vos discours timorés qui par exemple devant des assemblées juives aux USA.
Incapable d'affirmer la vérité et la justice en terre sainte, vous ne serez que le successeur de Bush, de Nixon et de Reagan trois criminels en temps de  "paix" comme en temps de guerre.

20012009

Yvan Balchoy
balchoyyvan13@hotmail.com
http://poete-action.ultim-blog.c

 

 



 


 



Il y a des millions d'années un être quasi-singe devint peu à peu homme au coeur du continent Africain.
Nous sommes tous ses descendants. Pourtant que d'humiliations et de souffrances pour les Africains nos plus anciens ancètres dans l'humanité. L'histoire tragique de l'esclavage réalisé collectivement par la plupart des nations chrétiennes ou musulmanes ne doit pas pour autant nous faire oublier qu'en Afrique fleurirent autrefois des civilisations exceptionnelles que nous rédécouvrons peu à peu.

Aujourd'hui l'intronisation de Barak Obama ce vrai Afro-Américain est en soi une révolution extraordinaire et une sorte de revanche par rapports aux persécutions et malversations que le peuple d'où nous venons tous a subi au cours des siècles.

Mais à écouter son discours et à revoir son parcours antérieur, j'ai découvert en lui  bien avant sa couleur un homme exceptionnel tellement différent de son (j'ai presqu'envie de dire ses") prédécesseur. 
 Humble à sa façon, il n'a pas tellement fait de promesses électoralistes mais a poussé ses concitoyens à un effort de rénovation où  chacun a sa place.
Je suis persuadé que ce jour est important dans l'histoire de l'humanité. Si c'est homme tient parole et reste sensible au sort de tous les hommes américains certes mais aussi d'autres nations du monde à commencer par les plus faibles, s'il prend soin de notre terre alors tous les espoirs sont permis.

Mais si j'admire Barak Obama et attend beaucoup de lui, je me refuse à sombre dans l'Obamanie.  J'attends en particulier sa politique au Moyen Orient en espérant qu'il pourra tenir tête au puissant lobby juif américain et...à certains de ses collaborateurs compagnons de l'Etat sioniste.

                                                         

Oui sincèrement je considère ce jour comme aussi important que la chute du Mur mais bien plus positif et moins ambigu.

Je n'ai pas aimé les commentaires élogieux  par exemple d'un président français, qui si souvent s'est aplati devant le criminel Bush, et  qui tous les jours renvoie durement, sans respecter souvent leurs droits élémentaires, des jeunes noirs bien  intégrés mais sans papier qui pourraient eux aussi dans quelques années devenir une élite de renouveau pour la France.

L'élection de Sarkosy fut une bonne nouvelle certes  pour les riche, le Fouquet's mais sûrement pas pour les malades pauvres, les chomeurs, les sans papier.

J'ose penser que Barack Obama sans être bien sûr l'Abbé Pierre sera pour les plus fragiles des USA un appui et un espoir.

 


Si je suis très heureux du choix des Américains, je demandais  néenmoins au nouveau Président d'améliorer son programme au niveau de son pays d'abord mais aussi au niveau du monde, tout particulièrement au Moyen Orient.


 

 Future politique au Moyen Orient (après sa victoire au sein du parti démocrate)

 

Certes, je suis plutôt heureux de la victoire d'Obama sur son adversaire démocrate car, indépendemment de ses idées, ce noir afro-américain est en lui-même une victoire des minorités au sein des USA.
Madame Clinton, le jour où  elle a menacé en cas de menace atomique  contre Israël (qui a plus de 250 bombes atomiques !) de la part de l'Iran (qui n'a jamais attaqué personne, qui n'a pas l'arme atomique et qui officiellement prétend qu'il ne l'a veut pas) d'éradiquer l'Iran n'offre vraiment pas une alternative crédible aux conneries de Bush.

Mais j'avoue avoir été très choqué par la servilité affichée par les deux candidats démocrates (et sûrement aussi sans doute par le candidat républicain )  lors d'une assemblée  ouvertement sioniste. C'est à qui des deux démocrates se proclamait le meilleur ami d'Israël.

Obama a même affirmé cette énormité que Jérusalem devait rester  la capitale une et indivisible d'Israël.

Bien entendu, les électeurs palestiniens sont infiniment moins nombreux en nombre et surtout en puissance politique et financière que le lobby israélien. N'empêche que le fait qu' Obama s'incline déjà avant d'être élu pour des raisons bassement électorales ? n'augure en rien de sa capacité à vraiment changer la politique étrangère de son pays.
En un sens; ses affirmations qui dépassent celles de Bush sont une déclaration de guerre au peuple Palestinien.

En choisissant ceux qui volent, pillent et tuent un peuple sur sa propre terre, en préférant la colonie sioniste avec son terrorisme d'état à la Résistance juste Palestinienne qui d'ailleurs ne demande plus la destruction d'Israël et accepte de vivre sur des bases justes à ses côtés,  Obama ne m'inspire plus grande confiance et je le regrette beaucoup.

 

 

OBAMA OUI, OBAMANIE NON !

Enfin cet article qui montre que si pour moi cette élection est révolutionnaire, le président nouvellement élu ne l'est pas à priori et je le jugerai sur ses actes en faveur de la justice dans son pays et dans le monde. A vrai dire je suis plus rempli d'espérence que de doutes quand je pense à sa politique future mais il nous faudra sans doute veiller à le lui rappeler parfois.

 

 

A écouter les discours de Barack Obama, on est frappé par le dynamisme de cet homme qui personnalise en sa personne beaucoup d'espérances.

Mais comme je l'ai déjà écrit dans un article précédent, il reste un américain moyen ou pire parfois face au problème Palestinien et aussi face à l'Afghanistan.

Il n'est cependant  pas imperméable au dialogue, même si manifestement il est très sensible aux pressions juives qui pourraient influencer le vote en sa faveur.
N'hésitez pas à lui écrire, en anglais de préférence, sinon en espagnol ou en français pour lui demander justice aussi dans sa politique internationale. Plus nous serons nombreux à l'interpeller, plus il y a une petite chance d'influencer ses idées sur le Moyen Orient ou l'Afghanistan.

 

 

 

Première nomination de Barack Obama pour présider sa toute nouvelle Maison Blanche, comme chef de cabinet,  un poste clef et révélateur :  Rahm Emmanuel.

Que ce monsieur qui avec d'ailleurs David Axelrod et sans doute David Plouffe  fait partie de la première garde du  nouveau président, soit un élément actif du lobby juif si actif aux USA, c'est évident !

Mais Emmanuel Rahm n'est pas seulement un juif américain, c'est un sioniste convaincu,  fils d'un terroriste de cet Irgoun qui bien avant Ben Laden fit régner la terreur en Palestine pour créer un état sioniste et raciste en chassant par les moyens les moins avouables la population palestinienne qui habitait  légitimement depuis des siècles ce qui est devenu avec la complicité des Etats Unis et de l'Onu dominée par l'oncle Sam, l'Etat d'Israel.

Mais me direz vous, les fils ne doivent pas porter sur eux les crimes de leur père, c'est vrai,  mais Emmanuel Rahm, appelé familièrement  "Rahm-bo" a repris  très activement le flambeau de son criminel de père.


Le journal "le Monde",  nous rappelle que  durant la guerre du Golfe en 1991,  il s'engagea comme volontaire dans l'armée israélienne. Selon le site "bakchich info", il aurait  même contribué à l'échec d'un candidat républicain en faisant circuler une photo truquée montrant ce candidat avec Arafat.

Un politicien américain qui se fait soldat israélien, qui, aussi salaud que l'équipe de Bush, n'hésite pas à faire des faux pour tromper l'opinion publique est un choix désastreux et j'ai bien peur que son influence sur Barack Obama explique les propos regrettables  de ce dernier sur l'absolu de la Sécurité d'Israël et la reconnaissance de Jérusalem comme capitale éternelle de l'état sioniste ce qui, bien entendu, empêcherait  l'établissement de toute paix juste au Moyen Orient.

Je vais de ce pas envoyer un Mail à Barack Obama pour lui demander de prendre ostensiblement ses distances avec les idées racistes de ce sioniste américain. A mes yeux,  l'attitude des Israéliens vis à vis des Palestiniens fait partie de ces racismes qui pervertissent le monde.



Bien entendu je souhaite que le plus vite possible ce foutre de guerre qui approuva chaudement l'invasion de l'Irak et risque de pousser Obama à bombarder l'Iran, quitte une fonction qui exige d'être occupée par un homme intègre.
Emmanuel Rahm, fanatique israélien,  en  utilisant   le mensonge pour orienter la politique étrangère des USA est indigne d'un tel poste.
 Je ne demande pas non plus que le chef de cabinet de Obama soit un Américain lié aux Palestiniens, je souhaite seulement que ce soit un juste et ce ne me paraît pas le cas avec ce Rambo qui exerce manifestement une mauvaise influence sur Obama.
Il est temps que finisse cette politique américaine vis à vis d'Israël
qui, en lui fournissant des armes au-delà de toute raison,  a favorisé et favorise un terrorisme pur et dur , aussi vrai et criminel que celui de Ben Laden :  l'assassinat des élites résistantes palestiniennes

Il n'est pas question de pacifier le monde politique et économique sans pacifier le Moyen Orient .

Vous venez de faire une gaffe monumentale, monsieur Obama ! J'espère que vous ferez vite marche arrière ; sinon, quoi que vous vouliez, ce que vous ferez c'est du Bush bis , hélas  avec votre sourire et votre jeunesse en plus  mais ce n'en serait que plus navrant !




Yvan Balchoy
balchoy@belgacom.net
http://poete-action.ultim-blog.com


J'ai été choqué hier en apprenant qu'Obama est prêt, apparemment sans état d'âme, de renouveler l'opération "BEN LADEN" autant de fois que nécessaire, en violant l'intégrité territoriale ou la justice de pays même amis,  censés abriter, volontairement ou pas,  des criminels selon les normes US. 

 

  A Guantanamo, tout le monde le sait et Obama l'avait reconnu, des innocents ont été torturés sous la houlette du criminel de guerre Bush et ses alliés; ils y sont encore retenus alors que le nouveau Président avait solennellement promis de fermer ce camp.

 

La Hamas est considéré  "terroriste" ainsi que les Kurdes en Turquie mais l'état sioniste, qui a tué, massacré des milliers de personnes innocentes en Terre Sainte depuis 60 ans, qui vole sans vergogne des terres qui ne lui appartiennent pas, qui bafoue les décisions de l'O.N.U,  semble être pour les USA une état  de fait intouchable et respectable.

 

Je rappelle qu'Israël  partiellement né du et par le terrorisme n'a jamais cessé de l'utiliser contre ses adversaires et ses victimes, tout en les accusant de leurs propres turpitudes.

  A mes yeux, les U.S.A. ne sont pas la plus grande démocratie du monde, plutôt la majeure "ploutocratie".

 

Je ne vise pas, en écrivant ceci, l'ensemble du peuple américain, souvent hélas mal conseillé et dirigé par des médias aussi injustes par exemple, que la station de TV  FOX,  qui exerce un vrai matraquage intellectuel sur ses auditeurs.

 

 Si les USA ont le droit de condamner sans jugement et en violant toutes les lois internationales ceux qu'à tort ou à raison ils appelent terroristes, pourquoi, si j'étais Irakien ou Afghan, n'aurais-je pas le même droit d'aller punir sur la terre américaine Bush et ses satanés complices protégés contre toute équité.

  Il ne devrait y avoir qu'une justice sur la terre ; ce n'est pas celle qui prédomine actuellement avec Obama, Sarkosy, Cameron....la loi du plus fort, mais ça devrait être la loi du plus juste...

 

On n'en est loin, mais je sais qu'on y arrivera et que l'impérialisme paiera ses crimes un jour que j'espère pas trop lointain.

 

 

 

J'ai entendu, ce matin, qu'un juge américain a rétabli l'encien "pilori" pour punir un couple imprudent qui avait oublié de prévénir les secours de son salut, ce qui est blâmable bien sûr.  Mais si on continue sur cette lancée funeste, demain, je crains qu'on ne ressuscite le procès de nouvelles sorcières économiques par exemple avec de nouveaux supplices comme déjà à Guantanamo.

 

C'est déjà si déplorable qu'un pays cultivé comme les USA pratique la peine de mort imitant en cela les pires criminels.

 

En effet, toute justice, même si a le droit et le devoir  d'être ferme et dure doit respecter intégralement les droits de l'homme.

 

En agissant comme il l'a fait, Obaman ne voit pas qu'il se range tant soit peu du côté des terroristes qu'il combat.

 

Notre justice, pour être efficace, doit être irréprochable. Elle l'est de moins en moins dans nos démocraties qui permettent à certains de s'enrichir indûment  au détriment des plus faibles tandis que certains juges sont impitoyables pour les pauvres, qui parfois pour simplement subsister font des entorses au sacro-saint  (pas tellement selon moi) droit de propriété.

 

 

 

 

Le bagne illégal situé sur une base américaine volé à Cuba est une tâche indélébile qui souille la justice américaine et la présidence de Barak Obama.

24/05/1

 

 


Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article