Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

Je reviens ici sur les 7 policiers condamnés à de la prison ferme pour avoir menti dans le but de se couvrir d’une erreur ou d’une bavure entre eux, pour avoir rédigé au faux procès verbal, pour avoir frappé (constaté médicalement) un prévenu qui avait pour tort de ne pas s’être arrêté à un barrage, ce qui, j’en conviens, est aussi un délit.


Le Ministre de l’Intérieur déjà condamné pour racisme (il a fait appel), un préfet, des membres du parti de la droite infâme de l’UMP, dont Mr. Raoult qui montre ainsi son vrai visage de la droite extrême, protestent contre la sévérité du jugement, ce qui revient à condamner les magistrats.

Les vrais démocrates de ce pays, qu’on ne trouve manifestement pas au gouvernement ni à l’UMP, semble-t-il, doivent défendre les magistrats d’autant plus que la cause jugéee ici est limpide.

 


Deux cent policiers ont, après l'arrêt,  manifesté bruyamment devant le tribunal, en uniforme, ce qui est illégal.

 

Certains d'entre eux ont trouvé  normal que les policiers se soutiennent même  donc quand il s’agit de mensonge, de faux procès verbal de passage à tabac.

 

Ces policiers, qui devraient donner l’exemple, sont au moins aussi voyous que la personne qui a pris la fuite.

 

Combien de personnes sont condamnés parfois lourdement en France, sur la foi de déclaration de policiers dont nous savons hélas que certains n’hésitent pas à mentir pour se couvrir d’une erreur ou se venger de quelqu’un qui les a critiqués.

 

Je ne ferai ici  que citer les jeunes électrocutés que le Président de la République avait publiquement déclarés des cambrioleurs une déclaration honteuse et digne de lui, je n’oublie pas non plus ces deux jeunes tués sur une petite moto qui avait heurté une voiture de policiers. Les traces du choc sur la voiture des policiers rendent plus que vraisemblable que  celle-ci dépassait les vitesses autorisées.

 

Tous ces exemples me font penser qu’il serait raisonnable d’enlever à tout le moins à chaque policier pris en flagrant délit de mensonge, le droit d’être assermenté et de considérer comme un délit particulièrement grave celui de mentir sous serment policier.

 

Quant aux 7 salopards qui n’ont pas hésité à tenter de faire condamner un petit délinquant pour se couvrir d’une erreur personnelle, qui l’ont frappé, je trouve qu’ils n’ont plus, une fois leur peine achevée, rien à faire dans la police ni d’ailleurs dans d'autres services de sécurité.

 


A vrai dire je pense que l’indigne Ministre de l’Intérieur, pour ces propos inqualifiables cette fois-ci et une autre fois par ses propos racistes,  devrait être condamné à ne plus être ni éligible si susceptible d’exercer une fonction publique.

Qu’en pensez-vous ?

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article