Catégories

Publié par BALCHOY

 

"

 

 
Tel du bétail,
Nous dormons dans des trous.
Pour nous, le soleil ne brille pas.
Pour nous, aucune étoile ne s’allume.
Pour nous, il n’y a que des roches abruptes,
Des murs froids et morts.
Les machines à forer la montagne grondent sans répit.
C’est infernal.
L’air est lourd,
Et, dans les ténèbres des galeries,
La poussière empoisonnée
Colle comme un meurtrier à nos talons,
Comme un couteau tranchant
Elle entaille nos poumons,
Enlève les couleurs de nos joues,
Brouille nos yeux
Et couvre nos vêtements et nos cheveux
D’un gris uniforme.
Nous n’avons pas le temps de nous plaindre
Encore moins d’enlever de nos yeux
Cette poussière collante.
Nous ne sommes que des ombres,
Des silhouettes aux joues creuses
Qui vont au-devant de la mort dans les catacombes.
Le désespoir, l’angoisse
Rongent sans cesse nos coeurs comme des loups affamés.
Des prières expirent
Et se brisent sur les rochers insensibles.
 
Stanislas Radinecky – Dora

 

 

http://poetesresistants.canalblog.com/pages/poemes-et-dessins-ecrits-de-deportes-dans-les-camps-nazis-et-francais-en-1940-1945/26445214.html----

 

 

Je pense à cette phrase d'un autre poète : "Nos querelles lui font un affront !..."

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Commenter cet article