Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

En écoutant, au Champ de Mars,  Sarkozy plus remonté, menteur, simplificateur et caricatureur que jamais, j'ai honte qu'un Président Français trahisse à ce point le message sanglant du et des premiers mai, fête de l'internationalisme humain.

 

Dans le discours de l'homme de la droite, tout rappelle l'Etat Français, les racines chrétiennes, le respect devant le Patrimoine,  du minuscule qui ne permet pas de vivre décemment aux immenses fortunes bâties sur les pires injustices sociales, le refus de toute luttes des classes: normal quand on est comme lui du bon côté de la barrière, l'éloge du nationalisme le plus obtus, bref une sorte de profanation de ce que devait être le premier mai des Travailleurs.

 


Les frontières, Sarko les exalte avec la même mauvaise foi que ceux de ses amis qui dressent des murs meurtriers pour que les bons nationaux soient séparés des méchants pauvres voisins sans doute pas encore assez plumés.

 

Sarko tes citations de  de Gaulle, ne sont que des caricatures de ce grand homme, ce sont les syndicats et pas toi qui célèbrent et surtout défendent les vrais travailleurs qui ne sont pas tes amis du Fouquet's voleurs et recéleurs : les Bolloré, les Pinault, les Dassault qui sont le Saint des saints de ta religion du FRIC.  Nous le savons, tu aimes l'argent, pas les gens !

 

 

Ce matin j'ai écouté avec une même consternation cette femme autrefois assez sympa, choisie comme porte parole du candidat de la droite et devenue son alliée dans le mensonge et la caricature éhontée.  C'est un peu comme une fée devenue peu à peu sous son influence une méchante sorcière. Je pense aussi à cette jolie poétesse chantant hier avec audace la liberté et aujourd'hui réduite au silence social et conjugal.

 

Tout ce que touche Sarkosy, nous l'avons vu tellement lors de sa prétendue "Ouverture" au début de son septennat, il l'appauvrit , ses amis, comme ses adversaires.

 

Sarko rejette la lutte des classes puisque sa classe sociale, celle de Neuilly, des hauts parvenus écrase et "misérie" toutes les autres.

 

Il se moque du drapeau rouge, mais quand la droite défilait à Vichy, beaucoup de patriotes, comme Guy Moquet,  regroupés autour du drapeau national mais aussi du drapeau rouge ont sauvé dans le maquis l'honneur de la France.

Nous n'avons pas à obéir à son injonction de poser notre drapeau rouge qui a sûrement plus sauvé la France que les tristes comparses de la droite de Vichy à une époque où la Hongrie, par exemple,  a du attendre le drapeau rouge pour échapper au nazisme de beaucoup de ses fils.

 

Cet après-midi, Sarkosy une fois de plus, derrière ses mensonges et ses boniments, a tenté, désespérément j'espère, à faire triompher la société la plus injuste qui soit dont son Parti est le symbole.

 

 En gouvernant la France à partir des forces de l'argent depuis cinq années, qu'il voudrait prolonger pour le malheur du pays , en citant à contre sens un Victor Hugo,  un Jaurès travesti par Guéno , le Président sortant me semble hélas de plus en plus  un géant du mensonge et un nain de l'honneur.

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article