Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY



Une gauche qui flirte avec les 55 %, une droite laminée, un Front National renforcé : merci messieurs SARKO-BESSON. Voilà quelques enseignements de ce deuxième tour.

Bien sûr quand je dis gauche je pense,  parti socialiste, les écologistes et une certaine extrême gauche,  dont l'union augure bien de l'avenir.

Ma seule déception est l'Alsace qui a voté nettement à droite. A part cela, il y a approbation forte des votants pour la manière dont les régions ont été gouvernées.

La victoire de Mme Royale est à ce sujet très éloquente et les mensonges  qu'on a distillés toutes ces années contre sa gouvernance sont vraiment sans objet.
Dans la région Parisienne et la région PACA, si représentatives de la France, l'appui accordé aux présidents sortants est évident.

Certes si Monsieur Xavier Bertrand, très mauvais perdant, comme  d'habitude, selon moi médiocre président de l'UMP,  au départ reconnaît sa défaite mais avec Madame Lagarde c'est pour aussitôt expliquer dans le détail pourquoi rien n'est à changer dans la politique du gouvernement.

Refus de toucher au bouclier fiscal d'une criante injustice simplement pour empêcher à des inciviques, fussent-ils chanteurs, de quitter le territoire national.
Refus de revenir sur l'exonération des droits de successions que le gouvernement Sarkosy a étendu aux situations très confortables, même s'il a maintenu hors de celle-ci  seulement un très petit nombre de très hauts revenus.

Refus de toucher aux coupes sombres et aveugles dans la diminution des fonctionnaires même dans des domaines comme l'hôpital, l'éducation nationale (où on va jusqu'à proposer de  remplacer les professeurs malades par des (pré)-retraités ou pire encore...

Et je ne parle pas de ce que je n'hésite pas à parler des forfaitures du Président de la République dans la main mise sur les média, dans la destruction obstinée de l'indépendance de la justice. Je considère aussi comme un délit social ce projet  de diminuer la possibilité d'agir dans les cas de délits de col blanc.

 Le garde des sceaux pourra désormais arrêter les procès qui gênent le pouvoir; on peut réformer le travail du juge d'instruction mais en préservant son indépendance qui est essentielle à la séparation des pouvoirs.  Bien entendu, Sarkosy pense à tort que par son élection il a le droit de  consolider dans ses mains les trois pouvoirs essentiels de l'Etat.

Je ne crois pas que Sarkosy et son troupeau grégaire l'UMP sont capables de tenir compte des enseignements de cette élection. Je pense malheureusement devant l'aveuglement et l'entêtement de la droite si injuste de France  il faudra attendre 2012, je l'espère, pour chasser du pouvoir, idéologique de la pire manière, ce parti assujetti au patronat, aux milliardaires et au capital.



YvanBalchoy
yvanbalchoy13@gmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article