Catégories

Publié par BALCHOY

 






Enfoui profondément dans le divan

 

 

 

j'écoute distrait d'abord

 

 

 

La musique rythmée des vagues

 

 

 

Qui frôlent le rivage .

 

 

 

 Brusquement j'ai l'impression d'entrer en cette symphonie maritime,

 

  et peu à peu la chambre où je me trouve,

 les murs, les fenêtres, mon propre corps s'évanouissent

et je m'enfonce mentalement et physiquement

dans ce battement des flots

 qui me semble de plus en plus proche.

 A vrai dire toute ma conscience

 se confond à présent avec le cRI Azur.

 Me voici  devenu marée haute,

  fils de la mer:

 comme dans la chanson

 ce n'est plus moi qui prend la mer,

 c'est la mer qui m'emporte joyeusement,

 je ne sais vers où

mais je m'en fous

 je me sens merveilleusement bien,

un peu ivre de cette liberté

 conquise sur le temps et l'espace,

je ferme les yeux,

il me semble que j'ai déjà traversé des océans

quand brusquement une chaleur exquise

m'enveloppe tout entier,

 suis-je passé à une mer tropicale ?

 Mais non cette douceur,

ces formes généreusement hémisphériques,

 je les reconnais !

Je me retrouve blotti contre ton petit coeur

 dont les battement 

me rappellent avec ravissement

 ta beauté écarlate

ainsi que mon enfance blottie dans les bras de ma MERE.









 





Yvan Balchoy
yvanbalchoy13@gmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com

Commenter cet article