Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

  Hélas Ministre de la Défense Nationale, alors qu'il n'a  sans doute que l'envergure de diriger les milices bornées et  flamingantes du Taal Aktie Komitee :TAK" De Crem vient d'etre accusé par un militaire courageux de vouloir flamandiser l'armée, ce qui est évident à qui veut regarder objectivement  sa basse politique.  Pour empêcher les wallons de devenir "général",  on les accuse faussement de méconnaître le néerlandais.  Ceux qui répondent à ces accusations, y compris militaires, prouvent bien cette flamingantisation de l'armée en répondant uniquement en néerlandais à des interrogations essentiellement francophones.  Non, ce Ministre n'est pas digne de la fonction qu'il occupe. J'espère que le prochain Ministre Belge de la Défense fera oublier ce nationaliste mesquin !

 

 

Je reprends ici les trois articles précédents que j'ai écrit autrefois sur ce petit politicien flamingant.

 

 

Avec Peter de Crem, ministre belge  "de la Défense",  ultra flamingant, admirateur du criminel de guerre, le boucher  Bush,  notre pays se met à  la remorque de l'empire qui met à feu et à sang depuis 40 ans les peuples de la terre.


Son prédécesseur l'avait traité de "con", je n'oserais reprendre cette comparaison audacieuse ; je pense à  son flamingantisme outrancier, son sourire carnassier quand il a fait voter la scission de BHV (arrondissement regroupant des communes flamandes parfois majoritairement francophones et la région bilingue de Bruxelles) en humiliant avec grand plaisir la moitié de son pays.

Sa volonté têtue et imbécile de mettre la Belgique en harmonie idéologique avec  cette organisation risque de  nous entraîner dans une guerre voulue et provoquée par les USA à leur profit.

Oui, Monsieur de Crem, vous représentez en politique ce que je déteste  le plus, un catholicisme intégriste qui vous  fait à Lourdes confondre votre  foi personnelle et votre  fonction ministérielle, une  pseudo-foi d'ailleurs qui vous mène follement à envoyer des avions bombarder non tant les talibans, qui sont quand même chez eux et ont l'appui de leur population Pat'choum, mais des femmes et des enfants innocents. D'ailleurs le gouvernement que nous soutenons là-bas comme un Irak n'est  qu'une lointaine colonie des USA dirigée par une version XXIème siècle du Pétainisme de la dernière guerre mondiale.

Certes je n'affectionne nullement le fanatisme religieux des Talibans très semblable d'ailleurs à celui de notre "allié" l'Arabie Séhoudite qui ne gène guère les nord américains.

 C'est au peuple Afghan et à sa composante Pat'choum de décider qui doit la gouverner.

Non, Monsieur De Crem, qui se ressemble s'assemble;  en prenant parti pour la politique criminelle des USA, en envoyant nos troupes contre un peuple sur ses terres, vous salissez la Belgique et pour ma part je considère que nos soldats là-bas sont des envahisseurs qui ne représentent nullement notre peuple tant au nord qju'au sud du pays.

J'espère que vous ne ferez pas long feu en  notre Défense Nationale, devenue avec vous notre Attaque nationale et tout compte fait,  je vous préfère encore petit flamaingant rabique et étroit d'esprit.

Après tout, ainsi,  votre politique alors ne tuera personne !

 

La Belgique envoye en Afghanistan de nouveaux soldats et des F16 pour participer à la sale guerre de Bush, Blair, Sarkosy ... et maintenant De Crem le ministre dit de la Défense nationale de Belgique.

Ce triste sire, qui fait partie d'un parti qui se dit d'inspiration catholique,   est surtout  nationaliste et  quelque peu fascho ; il  s'est signalé quand avec un mépris incroyable des 40 % des francophones de son pays et surtout de ceux qui sont majoritaires dans des communes qu'on a attribuées selon moi à  tort à la Flandre lors de l'instauration souvent arbitraire des frontières linguisitiques du côté de Bruxelles, il a voté une sorte d'annexion culturelle de ces francophones.

 En effet, je le revois encore  diriger le vote des flamands d'une commission parlementaire qui solutionnait un problème entre deux communautés simplement par la majorité numérique de la Flandre alors qu'il s'agissait par ce vote d'enlever à plus de cent mille francophones, vivant à deux pas de la Capitale,  des droits essentiels comme celui de pouvoir être éduqué dans leur langue, d'être jugé dans leur langue et de voter pour des représentants de leur famille culturelle.

A présent devenu hélas Ministre fédéral (ce qu'un flamingant comme lui ne devrait jamais devenir ), admirateur du Président assassin Bush, de son disciple français Sarkosy, il n'a cure que de précipiter la Belgique dans cette sale guerre coloniale et impérialiste où en prétendant lutter contre le terrorisme,  l'Otan et les pays occidentaux agissent  comme des terroristes dans ce pays, dirigé actuellement par une marionette des USA, en bombardant souvent "par erreur"  la population civile Aghane et Patchoun de l'Afghanistan qjui ne les considère pas comme bienvenus chez eux.
Je n'hésite pas à redire devant ce petit Bush de pacotille, flaminguant, catholicard et belliciste ce que j'ai écrit autrefois maintes fois à Bush : "Mieux vaudrait cent fois que tu meures toi, promoteur d'une guerre injuste qui tue beaucoup trop, plutôt qu'un de ces petits enfants Afghans innocent menacés par les bombes des F16 envoyé par toi."


Ce deux septembre les propos dégeulasses de De Crem  à la TV belge sur les victimes civiles de cette guerre coloniale me dégoûtent comme leur auteur !

 

 

 

 

 

 

Je vous ai déjà parlé de ce ministre  d'un parti dit chrétien flamand, nationaliste borné hostile aux droits de minorités  -localement majorités -  francophones de la périphérie bruxelloise, annexées par la Flandre; très americanophile, sino Bushophile.


Cet homme, devenu hélas, ministre non de la Défense nationale, titre officiel de son ministère, , je trouve, mais de la guerre notamment en Afghanistan.  Ce politicien  a donné l'impression lors de son intronisation comme ministre que la Belgique allait enfin avoir une politique internationale et militaire digne de la grandeur de cette Flandre à laquelle il est si attaché.
 (voir  mes articles du 1/09/08 et 17/06/08)

Je veux vous raconter  à son propos sa petite histoire new-yorkaise qui en dit long sur la moralité exemplaires des "serviteurs de l'Etat" que sont en droit et devoir les "Ministres".

Un ministre donc avait une réunion prévue à New-york; Rien e plus  naturel.

Seulement cette réunion a été annulée. Le voyage n'avait donc plus raison d'être.

Pourtant , habitué à considérer qu'un billet  d'avion sans doute de première classe, oubliant que son coût  représentant des mois de travail d'un petit retraité, pour lui pas  grand chose, notre homme se dit que c'était l'occasion d'aller passer une bonne et joyeuse soirée de l'autre côté de l'atlantique.

Et le voilà parti, seul ou avec une escorte, je ne sais. Le fait est qu'on le vit surgir à une heure tardive dans un bar où il se singularisa par son ébriété, parait-il avancée et ses chansons gaillardes pour ne pas dire pire.


Comment nous savons cela. Et bien, ce monsieur n'a pas eu de chance, car il est entré dans un bar où travaillait une de ses compatriotes serveuse qui, un peu choquée de l'affaire, la raconta dans son blog.

On imagine l'émoi que cela fit dans le parti de l'intéressé, dans la presse belge du nord et du sud du pays.

Bien entendu le sieur prétexta d'autres réunions très importantes pour tenter maladroitement de justifier son voyage et confia à un de ses subordonnés le soin de prévenir le patron de la boîte New-yorkaise qui, bien entendu, vu la personnalité du plaignant, licencia la jeune femme.

Celle-ci, conta sa mésaventure dans son blog et l'attitude de ce ministre, puisqu'il s'agissait bien d'un ministre, scandalisa les hommes politiques y compris certains de son parti et la presse qui lui demanda des comptes.

Faut-il s'étonner que ce politicien de bas étage nie son intervention auprès du patron de la jeune fille ?


Toute cette histoire, vraie hélas, est celle, raconté par le jeune new-yorkaise, puis l'ensemble de la presse,  de Monsieur De Crem ministre de la Défense Nationale, nationaliste, militariste et peu soucieux des deniers de l'état.


Monsieur De Crem en  profita pour dire tout le mal qu'il pensait des blogs qui osent dire ce que les journalistes hésitent à révéler. On sent qu'il voudrait interdire par tous les moyens possibles cet usage non diplomé  surtout non autorisé  de révélation de vérités qui gênent comme celle de sa virée new-Yorkaise.

Un journal lui a demandé de justifier les démarches qu'il aurait fait dans la mégapole américaine. Avec beaucoup d'autres belges, je l'attends mais s'il est vraiment avéré qu'il a flambé pour son propre plaisir l'argent des contribuables  qu'il démissionne !

Il n'est  en ce cas,  en rien digne de représenter notre pays.
Bien entendu, il peut  toujours et j'en serais ravi, grâce aux commentaires s'expliquer sur ce que la jeune serveuse a raconté et  je  transmetterais sa réponse à mes lecteurs.

S'il persiste dans le silence face à presse et ses pairs, je crois qu'on pourra vraiment conclure, à propos du licenciement de la jeune belge, que malheureusement elle a eu affaire à un malhonnête homme.
J'espère qu'il paiera un jour, au moins celui des prochaines élections.

 

 

 

 

Yvan Balchoy

balchoyyvan13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article