Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

Je viens d'essayer de publier un certain nombre d'articles de blog sur FACEBOOK et TWISTER.

 

S'il est très facile de se trouver sur Facebook  des "amis" avec lesquels on ressent une sympathie d’opinion et d’action, ma tentative pour étoffer mon profil s'est révélé difficile et hasardeuse.

 

Ainsi j'ai eu beaucoup de peine pour indiquer le collège où j’avais fait mes études secondaires. En voulant choisir une photo pour me présenter à partir de ma tablette "android", je n'ai trouvé comme possibilité que de me photographier directement avec la tablette.

.Pas moyen d'aller chercher une .photo  à partir de ma galerie. J'ai donc tenté une photo mais  finalement mon essai quelque peu ridicule vu les circonstances s'est transformé en une vidéo ridicule  publiée à mon insu ou par ma maladresse tandis qu'aucune photo n'est présente sur mon profil.

 

Passons Ceci est ennuyeux, relève en partie de mon inexpérience et je pense qu'il est possible d'en venir à bout.

 

Plus grave car il est question du respect par Facebook des textes qu'on veut y publier.

 

 

Plusieurs de mes poèmes sont passés facilement sous mon nom.

 

En revanche le poème "Masculin Féminin" quelque peu érotique, j'en conviens, semble avoir été purement et simplement censuré sans notification. Il ne correspond peut-être pas aux consignes morales de la pudibonderie anglo-saxonne.

 

En fin comme j'ai tenté d'expliquer ces problèmes sur un message adressé à  FACEBOOK;  mon textea bien été publié mais le mot FACEBOOK a été traduit "publication intempestive" !

 

Je pense que vais continuer à lire sur Facebook les articles de mes camarades d'un peu partout dans le monde car ils sont  très intéressants mais je tournerai ma langue sept fois en ma bouche avant de m'exprimer dans un organisme qui ne respecte pas suffisamment à mon gré les écrits proposés  et leur auteur.

 

Ce matin Europe 1 nous parle d'un Palestinien qui après avoir averti maintes fois Facebook d'une grave erreur de logiciel a prouvé cette erreur en racontant son histoire sur le site privé du célèbre fondateur de cette firme. Il aurait du toucher un pactole conséquent mais cela lui fut refusé car,lui a-t-on dit,  la fin de justifie pas les moyens. Je me demande, sans certitude bien sûr,  si le caractère Palestinien de ce hacker samaritain n'intervient pas un peu  en ce traitement de défaveur !  Ce qui est sûr que que Facebook profitera sans vergogne des recherche du jeune Palestinien qui avait pourtant d'abord prévenu gentillement la firme de cette grave menace.

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article