Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

Décidément  Sarkosy fait preuve d'une maladresse consommée dans le choix de ses ministres de l'intérieur. Après le socialiste félon, de fermeture plutôt que d'ouverture, qui, pour une question d'amour propre, est passé avec armes et bagages au camp de l'adversaire en devenant partisan farouche des thèses qu'il avait condamnées quand il était conseiller de Madame Royale, nous avons eu le vieux copain,  un peu raciste sur les bords, pas très dégourdi au point qu'il a réussi à se faire condamner deux fois  en première instance.

(bien sûr, tout fut sans doute fait pour retarder une seconde instance gênante !).

 

A présent, Claude Guéant, un des pires conseillers du Président  (qui c'est vrai sous ce domaine là est en bonne compagnie et je veux citer ici Alain Minc comme un des plus nocifs car il aime paraître équilibré alors qu'il son action soutient une droite injuste et radicale)  vient de commencer son ministère, juste après la libération de la Tunisie,   en se précipitant à Nice pour veiller à ce que seule l'Italie porte la responsabilité d'accueillir les Tunisiens émigrés de leur pays.

 

En tant que grand comptable des résultats désastreux pour la droite parfois hésitante devant les thèses du Front National ( Sarkosy, Cope, Bertand.....  ),  il a réussi à présenter à la Radio comme un succès de la droite (plus de 30 %) ce qui en réalité est une plus grosses culottées de son histoire.  Ses explications  confuses ne convaincront que des fanatiques de son parti.

 

En revanche quand un syndicat de police dénonce une politique du chiffre dans ce qu'on appelle pudiquement les "reconduites à la frontières" qui sont souvent des expulsions brutales ou plus, parfois en marge même de la légalité - on ne permet pas parfois aux expulsés d'en appeler légalement à la justice - en prouvant par document qu'on demande à la police de "Trifouillis-les oies" (30 habitants) de renvoyer par exemple  1 personne pour la fin de  l'année (exemple humoristique mais dans son esprit véridique des fameuses circulaires) , il couvre le ou les Préfets qui violent ainsi allègrement la loi.

 

Celle-ci, c'est vrai,  réclame la reconduite des "sans papiers" mais pas à partir de chiffres préétablis. Car ces politiques du chiffre poussent bien entendu  les fonctionnaires de polices à se centrer sur ce problème au détriment d'autres plus graves afin d' atteindre l'objectif  fixé quitte parfois à violer  les droits de certains étrangers résidant illégalement en France, car ils ont eux aussi des droits, quoi qu'en pense un Ministre de l'Intérieur, qui, je l'espère, sera bientôt lui aussi sanctionné par une loi dont il ne mesure pas l'importance démocratique.

 

Pauvre Sarkosy et ses choix  ministériels désastreux ! 

Hier, son Premier Ministre, dans un geste courageux,  a refusé d'entériner la lâcheté  des Copé, Bertrand.   face à une réaction "Républicaine" au deuxième tour des élections cantonales.

 

Ce qui fut l'honneur de la gauche lors d'une élection Présidentielle passée (CHIRAC élu aussi par la Gauche !) risque de devenir le déshonneur d'une droite de plus en plus fascisante peut-être sous l'impulsion d'un président plus faible mentalement qu'on le croit et entouré de conseillers détestables.

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article