Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

Au journal parlé, rappel de l'accession en 1933 d'Hitler démocratiquement à la chancellerie d'Allemagne...Conséquence douze ans après, 60 millions de  morts dont six millions de juifs.

 

A la caserne Dossin à Mechelen-Malines, bas lieu de la souffrance humaine et de la torture pour ceux que n'aimaient pas les nazis, un des plus inhumains pouvoirs de l'histoire de l'humanité.

 

Le "spécialiste" (professeur, politologue ?) d'une institution anversoise, appelé à se prononcer, semble-t-il sur  l'évènement s'est polarisé quelque peu sur les derniers propos si critiqués en Flandre du Roi sur les tendances fascistes des années 30. En quelques minutes il a pris la défense de la NVA même séparatiste qu'il a bien distingué des évènements en Allemagne le siècle dernier et a  même, me semble-t-il rapproché le combat de Bart De  Wever de  la lutte de Happant dans les Fourons.

Je ne suis pas du tout d'accord avec ce Monsieur car Happant, politicien que je n'apprécie guère, ne faisait que défendre des francophones mis en Flandre contre leur volonté face à une émancipation flamande désireuse d'éradiquer par la force le français présent historiquement dans les communes des Fourons.

 

La NVA qui ne reconnaît pas aux Bruxellois et à leur région le droit de choisir leur destin dans le respect bien sûr des communautés nationales, et dont des membres s'unissent à des mouvements néofascistes comme le Voorpost, le Taal-Actie komitte... tout en prônant le libéralisme le plus débridé,  même si pour l'instant ses succès sont atteints par des voies démocratiques, me semble un parti dangereux à l'instar de ce que connut l'Allemagne dans les années trente.

 

Mais son intention de créer une Flandre indépendante en utilisant sa prospérité dominante comme levier pour prendre le  pouvoir à Bruxelles, même s'il parle, provisoirement sûrement, de respecter la "minorité" francophone, ne garantit pas assez l'avenir démocratique de cette nouvelle république  heureusement encore virtuelle, ultra flamingante, ultralibérale et dure pour les étrangers non flamandisés et  pour les économiquement faibles.

 

Voilà pourquoi, bien que très critique souvent pour la monarchie, surtout dans son mode de fonctionnement, je ne peux que donner raison au Roi de nous mettre en garde contre un parti,  qui comme le Rexisme dans les années trente, menace l’équilibre démocratique qui fait le charme de notre pays qui certes respecte la libre entreprise mais protège les plus faibles.

 

Je rappelle les fréquentations plus que douteuses du nouveau bourgmestre d'Antwerpen avec Le Pen, d'anciens SS flamands et sa critique injuste de son prédécesseur qui avait demandé pardon pour le comportement de la police anversoises lors des rafles de juifs.

 

Non, messieurs les journalistes de la RTBF, j'aurais préféré que vous choisissiez pour rappeler le drame du nazisme une autre personnalité qui ne se contente pas de nous exhorter à ne pas diaboliser la NVA. Je trouve qu'en 1933, une des raisons de ce désastre qui a frappé l'Europe est de ne pas avoir assez diabolisé Hitler, car sans sa victoire pseudo- "démocratique"  la vie de millions d'hommes et de femmes aurait été épargnée.

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article