Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

Depuis des siècles la Crimée fait partie de l'empire russe puis de l'URSS. La décision de Krouchtchev de la lier en 1954 comme république autonome à l'Ukraine est une de ses stupidités majeures.

Aujourd'hui la grande majorité des Criméens  se révolte à juste titre contre un gouvernement illégal composé partiellement de fascistes  parfois néonazis,  qui de plus veut lui interdire l'usage de sa langue maternelle.

Madame Ashton dite Ministre des Affaires étrangères de l'Union européenne,  plutôt à mon avis vraie  taupe des USA chez nous, après l'exemple scandaleux et contre productif du Kosovo,  prend parti  contre le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, en faveur du gouvernement illégal de Kiev et, pis encore,  veut nous interdire de boycotter l'Etat raciste d'Israël occupant illégalement un autre état la Palestine et pratiquant un apartheid digne de l'ex-Afrique du Sud.

.Aussi inutile et incompétente que Blair qu'elle démissionne, avec lui si possible !

 

 

Voici quelques autres informations que vous ne trouverez pas dans nos chers Medias officiels ou officieux.

 

 

ECRITS POLITIQUES DE SILVIA GATTORI

 

Par Middle East Monitor
Richard Falk, rapporteur spécial de l’ONU, accuse l’Etat d’Israël d’intention génocidaire
27 décembre 2013 | Le rapporteur spécial des Nations Unies Richard Falk (*) a affirmé que « l’Etat d’Israël se dirige vers rien de moins qu’un holocauste palestinien », dans son commentaire sur les violations des droits humains dans les territoires palestiniens occupés.

Par Jean Shaoul
La condamnation par les États-Unis de l’usage des armes chimiques ne s’applique pas à Israël
21 septembre 2013 | Le gouvernement Obama prépare une action militaire contre la Syrie au prétexte – absolument pas prouvé – que le régime du président Bashar el-Assad aurait ordonné l’usage d’armes chimiques dans une attaque contre une banlieue de Damas le 21 août. Il a décrit l’usage des armes chimiques comme « une obscénité morale, » au point que les États-Unis auraient une « obligation morale » de punir le pays qui s’en sert. 

Aucune obligation morale de cette sorte n’est cependant invoquée à l’égard d’Israël, pays qui détient le plus important stock d’armes chimiques biologiques et nucléaires au Moyen-Orient, et qui est le seul Etat à ne pas avoir signé le traité de non-prolifération nucléaire. Comme l’a relevé le site Web Foreign Policy le lundi 9 septembre, non seulement les États-Unis connaissent depuis des dizaines d’années l’existence des armes chimiques israéliennes, mais ils ont maintenu le silence à leur propos.

Ce n’est pas simplement qu’Israël possède un important arsenal d’armes chimiques. Il s’en est servi contre les Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza, contre le Liban et Gaza durant les assauts militaires de 2006, et durant l’opération Plomb durci à Gaza en 2008-2009. Les preuves contre Israël étaient si claires que Tel-Aviv, après avoir initialement nié les accusations du gouvernement libanais, a dû admettre qu’il avait utilisé des munitions au phosphore, qui causent des brûlures chimiques, dans sa guerre contre le Liban en 2006.

Un protocole de la convention de 1980 sur les armes conventionnelles interdit l’usage du phosphore blanc en tant qu’arme incendiaire contre des populations civiles ou dans les attaques aériennes contre des forces ennemies situées dans des zones où il y a des civils.

Rien de tout cela n’a jamais incité une seule parole de condamnation de la part de Washington ou des alliés européens d’Israël, encore moins un appel à ce qu’Israël se débarrasse de ses armes chimiques, fasse l’objet de sanctions, ou d’une menace d’attaque militaire pour défendre les victimes de la puissance militaire d’Israël. En fait, les États-Unis ont financé les forces armées israéliennes à hauteur de 3 milliards de dollars par an durant des années, et un vote a augmenté ce soutien l’année dernière.

En d’autres termes, il est parfaitement légitime pour un allié des États-Unis de développer, construire et utiliser des armes chimiques et pour Washington de continuer à financer la criminalité d’Israël. Il n’en va pas de même pour ses ennemis.

 

Ecrits politiques de Silvia Gattori

http://club-acacia.over-blog.com/

Lundi 12 janvier

Quand Albert Einstein dénonçait les crimes d'Israël  

 

Lisez cette lettre et vous aurez certainement l'impression que l'histoire se répète indéfectiblement.. Einstein parle de Begin qui devint Premier Ministre d'Israël de 1977 à 1983 et fut le fondateur du Likoud.. Einstein en parle comme un terroriste et un fasciste.


Lettre adressée au New-York Times par Albert Einstein et d’autres (voir la liste ci-dessous) au sujet de Begin et d’Israel.


A l’éditeur du New-York Times

New York, 2 Dec. 1948


Parmi les phénomènes politiques les plus inquiétants de notre époque, il y a dans l’Etat nouvellement créé d’Israël, l’apparition du "Parti de la Liberté" (Tnuat Haherut), un parti politique étroitement apparenté dans son organisation, ses méthodes, sa philosophie politique et son appel social aux partis Nazi et fascistes.


Il a été formé par les membres et partisans de l’ancien Irgun Zvai Leumi, une organisation terroriste d’Extrème-Droite et nationaliste en Palestine.


La visite actuelle de Menahem Begin, le chef de ce parti, aux Etats-Unis est évidemment calculée pour donner l’impression d’un soutien américain à son parti lors des prochaines élections israéliennes, et pour cimenter les liens politiques avec les éléments Sionistes conservateurs aux Etats-Unis.

Plusieurs Américains de réputation nationale ont prêté leurs noms pour accueillir sa visite.


Il est inconcevable que ceux qui s’opposent au fascisme dans le monde entier, si correctement informés quant au passé et aux perspectives politiques de M. Begin, puissent ajouter leurs noms et soutenir le mouvement qu’il représente.


Avant que des dommages irréparables ne soient faits par des contributions financières, des manifestations publiques en soutien à Begin et avant de donner l’impression en Palestine qu’une grande partie de l’Amérique soutient des éléments fascistes en Israel, le public américain doit être informé sur le passé et les objectifs de M. Begin et de son mouvement.


Les déclarations publiques du parti de Begin ne montrent rien quant à leur caractère réel. Aujourd’hui ils parlent de liberté, de démocratie et d’anti-impérialisme, alors que jusqu’à récemment ils ont prêché ouvertement la doctrine de l’Etat Fasciste.

C’est dans ses actions que le parti terroriste trahit son véritable caractère. De ses actions passées nous pouvons juger ce qu’il pourrait faire à l’avenir.


Attaque d’un village Arabe


Un exemple choquant fût leur comportement dans le village Arabe de Deir Yassine


Ce village, à l’écart des routes principales et entouré par des terres Juives, n’avait pas pris part à la guerre et avait même combattu des bandes arabes qui voulaient utiliser comme base le village.


Le 9 Avril, d’après le New-York Times, des bandes de terroristes ont attaqué ce village paisible, qui n’était pas un objectif militaire dans le combat, ont tué la plupart de ses habitants - 240 hommes, femmes et enfants - et ont maintenu quelques uns en vie pour les faire défiler comme captifs dans les rues de Jérusalem.

La majeure partie de la communauté juive a été horrifiée par cet acte,et l’Agence Juive a envoyé un télégramme d’excuses au Roi Abdullah de Trans-Jordanie.


Mais les terroristes, loin d’avoir honte de leurs actes, étaient fiers de ce massacre, l’ont largement annoncé et ont invité tous les correspondants étrangers présents dans le pays à venir voir les tas de cadavres et les dégâts causés à Deir Yassin.


L’incident de Deir Yassin illustre le caractère et les actions du Parti de la Liberté. Au sein de la communauté juive, ils ont prêché un mélange d’ultra-nationalism e, de mysticisme religieux et de supériorité raciale.

Comme d’autres partis fascistes, ils ont été utilisés pour casser les grèves et ont eux-même encouragé la destruction des syndicats libres. Dans leur Convention, ils ont proposé les syndicats de corporation sur le modèle fasciste italien.


Lors des dernières années de violences sporadiques anti-Britanniques, l’IZL et le groupe Stern ont inauguré le règne de la terreur parmi la communauté juive de Palestine.

Des professeurs ont été battus pour s’être exprimés contre eux, des adultes ont été abattus pour ne pas avoir laissé leurs enfants les rejoindre.

Par des méthodes de gangsters, des tabassages, des bris de fenêtres et des vols largement répandus, les terroristes ont intimidé la population et ont exigé un lourd tribut.


Les hommes du Parti de la Liberté n’ont pas pris part aux accomplissements constructifs en Palestine. Ils n’ont repris aucune terre, n’ont construit aucune colonie et ont seulement amoindri l’activité de la Défense Juive.

Leurs efforts dans l’immigration, très divulgués, étaient minutieux et consacrés principalement à faire venir des compatriotes fascistes.


Contradictions


Les contradictions entre les affirmations "en or" faites actuellement par Begin et son Parti et les rapports de leur performance passée en Palestine donnent l’impression d’un parti politique peu ordinaire.

C’est la marque indubitable d’un parti fasciste pour qui le terrorisme (contre les Juifs, les Arabes ainsi que les Britanniques) et les fausses déclarations sont des moyens, et dont un "Etat Leader" est l’objectif.


À la lumière des observations précédentes, il est impératif que la vérité au sujet de M. Begin et de son mouvement soit connue dans ce pays.


Il est encore plus tragique que la haute direction du Sionisme américain ait refusé de faire campagne contre les efforts de Begin, ou même d’exposer à ses propres éléments les dangers pour Israel que représente le soutien à Begin.


Les soussignés prennent donc ces moyens pour présenter publiquement quelques faits frappants au sujet de Begin et de son parti et pour recommander à tous ceux qui sont concernés de ne pas soutenir cette dernière manifestation du fascisme.


ISIDORE ABRAMOWITZ, HANNAH ARENDT, ABRAHAM BRICK, RABBI JESSURUN CARDOZO, ALBERT EINSTEIN, HERMAN EISEN, M.D., HAYIM FINEMAN, M. GALLEN, M.D., H.H. HARRIS, ZELIG S. HARRIS, SIDNEY HOOK, FRED KARUSH, BRURIA KAUFMAN, IRMA L. LINDHEIM, NACHMAN MAJSEL, SEYMOUR MELMAN, MYER D. MENDELSON, M.D., HARRY M. ORLINSKY,

 

 

http://french.irib.ir/component/k2/item/271700-les-dirigeants-isra%C3%A9liens-sont-des-fascistes-,-selon%E2%80%A6-albert-einstein

 

********

 

 

 

 

 

N'oublions pas non plus cette personnalité du Royaume Uni grassement payée pour  "faire semblant" de résoudre le problème Palestinien avec surtout un silence assourdissant entrecoupé parfois de belles paroles pour le droit des Palestinienss et des armes et des actes politiques efficaces pour appuyer les crimes Israéliens.


Le salaire que touche l'ancien premier Ministre anglais, co-criminel de guerre avec Bush est une honte  et un scandale qui éclabousse de honte L'ONU. ! (Y.B.)

 

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article