Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

Et bien je regrette, Monsieur Sarkosy, vous n'avez pas réussi à battre par Knock down comme vous en étiez persuadé François Hollande. Pire, pour vous, je pense sincèrement qu'il a mieux tiré son épingle du jeu que vous.

 

Bien entendu, le leader socialiste a eu aussi ses points faibles, il a parfois été un peu vague.  Dans cette battaille de chiffres difficilement vérifiables même pour des spécialistes, nous avons parfois perdu un peu pied, c'est vrai maoi malgré ce mot "mensonge" que vous avez osé user et abuser alors que tout au au long de la présidentielle vous aviez fréquemment caricaturé, dénaturé des positions pourtant claires du candidat socialiste.

 

François Hollande n'a pas d'affection pour les centres de rétention surtout quand il est question d'enfant, il voudrait les réduire au minimum mais il ne les a pas rejeté en blog;  il n'a jamais dit qu'il allait donné des papiers à tous les demandeurs.

 

our Sarkosy la nuance est toujours une capitualtion. Je ne suis pas sûr qu'il croit vraiment ses outrances mais elles sont tellement utiles pour transformer François en épouvantail.

 

J'ai aimé le portrait, j'espère que ce sera le vrai autoportrait du Président décrit par le responsable socialiste , portrait en antagonisme totale avec le "Monsieur qui sait tout, qui fait tout sauf souvent reconnaître après l'erreur de certaines de ses décisions prises tout seul.

 

En définitive, vous ne vous étonnerez pas que je choisisse sans pouvoir voter pour lui François Hollande et que j'encourage les français à voter pour lui, ce débat m'a donné une raison de plus de le faire, son sens de l' ETHIQUE.  Je crois plus aux valeurs de la gauche qu'à celle de la droite qui érige l'injustice en norme de gouvernement.

 

Le soir en me couchant, j'étais plutôt confiant, le supporter Sarkozy n'avait pas fait exploser son adversaire, il s'est trop souvent énervé, je trouve tandis que Hollande restait stable et confiant du début à la fin de l'interview.

 

Certes tout au long de l'entretien, Sarkosy a mis en évidence sa combativité, sa réactivité bref des qualités que personne ne lui conteste mais qui sont aussi parfois son talon d'achille, tant elles le rendent sûr de lui.

 

Bien sûr rien n'est fait, la décision revient au peuple français, aux reports des voix, aux nouveaux votants, aux nouveaux abstentionnistes mais j'ai tout de même bon espoir pour les cinq ans à venir de voir à la tête de la France un homme plus modeste, plus sincère et surtout plus juste que celui qui nous a tant  déçus ces cinq dernières années.

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article