Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 drapeausuisse.jpg

     

 

 Ainsi par la votation d'aujourd'hui, à près de 68 %,  la Suisse est le Premier pays, peut-être au monde qui ose mettre une limitation coercitive sur certains hauts salaires démesurés.

Les 68 % de la population helvétique sont un camouflet pour ceux qui proclament la devise : Liberté, Egalité, Fraternité mais, même de gauche, n'osent pas la transformer suffisamment en acte.

Je me rappelle encore la madone du MEDEF qui préfère parler d'autodiscipline, le meilleur moyen pour laisser faire.

 

Etrange, quand dans mes rêves les plus fous, je rêvais à une nouvelle Union soviétique, conscient que Lénine n'avait choisi d'y intégrer le terme nationaliste de "Russe" car il espérait avec raison  l'étendre peu à peu au monde entier.

 

J'ai souvent pensé que ce serait chouette qu'une nouvelle Union soviétique, qui essayerait bien sûr de faire mieux que la première, sans la renier, se réalise dans un pays riche. Le partage communiste peut se faire entre riche autant qu'entre pauvres et je ne sais pourquoi le terme communiste semble pour beaucoup réservé aux pays arriérés ou sous-développés.

 

Il m'est arrivé d'imagine, le pays apparemment le plus loin de ce partage communiste, la Suisse comme une potentielle nouvelle Union Soviétique.

 

Bien sûr que les Suisses n'y sont pas prêts, mais la votation d'aujourd'hui me semble un premier pas, modeste bien sûr vers une possible réalisation un jour de ce rêve fou pour beaucoup.  Mais n'aurait-on pas hier  trouvé irréaliste que ce soit la Suisse la première qui décide de limiter les salaires des dirigeants des plus hautes sociétés.

 

Alors, ce soir, j'aime la confédération helvétique, les Suisses et les Suissesses et je tire mon chapeau à celui qui a eu le premier l'idée et le courage de le proposer à son peuple.

 

 

V I V E   L A   S U I S S E

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article