Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

A propos des élections en Belgique

 

Monsieur Bart De Wever, cet incivique  (au sens belge du mot) super nationaliste qui s’imagine défendre l’honneur et la grandeur de la vie d’Antwerpen par des mesures xénophobes, en privant,  entre beaucoup d'autres sottises, de ressources,  par l’intermédiaire de sa peu sympathique patronnesse du CPAS,  un étranger parce qu’il ne s’est pas présenté à un ou à deux cours de néerlandais,  n'est pas à mes yeux un enjeu  vraiment démocratique pour les prochaines élections.

 

Comme un organisme officiel l’a constaté, cette initiative est illégale et si quelqu’un devrait être privé non seulement de ressources mais de pouvoir,  c’est bien cette présidente indigne de sa fonction.

 

Monsieur de Wever veut également , en opposition  avec la législation Belge,  inonder de sms ou mails des flamands la veille des élections pour faire sa propagande électorale.


Violer aussi délibérément la loi devrait lui valoir l’inégibilité de sa personne et  de ses partisans agissant ainsi ou même l’annulation à posteriori  des voix qui se portent sur son parti même si elles sont majoritaires.


Si l’Allemagne, le siècle dernier avait été plus sévère avec les violations des nationalistes fanatiques  d’alors, peut-être l’Europe n’aurait ni connu le Nazisme ni la deuxième guerre mondiale.

 

Je n’oublie pas que plus d’une fois, Monsieur Bart de Wever, en assistant ostensiblement aux funérailles de traitres flamingants ayant combattus avec l'uniforme nazi  les courageux soviétiques , a montré son vrai visage, laissant ainsi entendre qu’il n’a pas rompu si totalement avec l’idéologie vécue ou subie lors de sa jeunesse.

 

Ce qui est navrant, c’est la passivité et la cécité des autres parties flamands, y compris les "green",  à part le PVDA (PTB),  devant par exemple la commémoration d’honneur faite au roi Guillaume d’Orange qui par son esprit borné et flamingant a provoqué à juste titre la Révolution Brabançonne et la séparation entre la Belgique et les Pays-Bas en 1830.

 

Si les flamands donnent  en Flandre une majorité absolue à la N.VA lors des prochaines élections en s’imaginant que les deux autres régions du pays (Oui, mesdames et messieurs de la N.VA,  il y a trois sinon plutôt quatre régions en Belgique) accepteront pour diriger le pays un premier ministre ayant dans son programme l’intention ferme de détruire ce pays, ils se trompent lourdement.

 


C’est vrai que nos concitoyens néerlandophones ont la  grande responsabilité par leurs votes de préserver ou non  l’identité belge.

 

Je ne crois pas que Bruxellois et Wallons se laisseront acheter par l’argent flamand au détriment de leur liberté politique, culturelle et économique.

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article