Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

J'ai la chance (?) de rêver souvent et de m'en rappeler souvent. Je voudrais ce matin vous raconter celui de ma dernière nuit et de tenter d'en comprendre autant que possible le sens caché ou non.

 

Je me trouvais en vacances dans un milieu forcément imaginaire puisque, me trouvant dans la ville de Nîmes dans le  Gard, j'y situais tout autant le château de Caen que celui de Falaise qui, situés tous deux en Normandie, en deux lieux bien distincts, très loin du Gard n'ont de commun avec la ville romaine du midi que le grand plaisir que j'ai toujours eu à les visiter toutes trois.

 

Je me trouvais avec un groupe d'amis parmi lesquels j'ai sympathisé avec un jeune homme dont mon rêve de m'a révélé ni le visage, ni le nom ni d'ailleurs à quelle époque cette rencontre imaginaire se passait.

 Je me rappelle seulement du dialogue entre lui et moi un matin où j'avais une grande envie de faire connaître à ce nouvel ami des lieux qui m'enchantaient.  Manifestement au premier abord ma proposition parut lui plaire.  Mais au moment de prendre la route, brusquement, il se ravisa et m'expliqua que, s'il était très heureux de m'avoir rencontré, il avait envie ce jour-là de sortir avec une amie rencontrée dans le même groupe la veille.  Effectivement, lors de la soirée de la veille, j'avais remarqué qu'il s'était entretenu avec intérêt et plaisir avec une jeune femme inconnue de moi.

 

J'avoue que lorsque ce jeune homme eut décliné ma proposition d'aller visiter les châteaux de Guillaume le Conquérent pour s'en aller nager avec sa copine, m'a-t-il expliqué, en s'excusant maladroitement, car manifestement, il était ravi de son choix, j'ai été fortement déçu de ce que j'ai considéré un instant comme une sorte  d'infidélité, d'atteinte à mon amitié récente avec une petite pointe de jalousie vis à vis de celle qui m'empêchait de réaliser mon beau projet.

 

Et puis, dans ce songe, je me suis mis à réfléchir et à m'interroger sur mon comportement et peu à peu j'ai compris l'égoïsme de mon attitude. Vouloir garder pour soi seul un ami est fréquent, compréhensible, mais c'est tout de même une  lourde erreur liée à l'égoïsme primaire qui sommeille en chacun de nous. 

 

J'ai alors pris chaleureusement congé de cet ami en lui souhaitant de bien s'amuser au bassin de natation avec son amie et je suis parti seul pour revisiter ces deux châteaux qui me fascinent.

 

En prenant la route imaginaire vers ces châteaux si loin de Nîmes, brusquement je me suis souvenu de mon projet déjà ancien de visiter tout à la fois les Cavennes et la Normandie avec un amie qui compte beaucoup pour moi.

 

Brsquement, la déception d'un instant se mua en une aventure, imaginaire certes mais où la présence dans ma tête et surtout dans mon coeur de cette femme, que je voyais déjà cheminer avec moi dans les verdoyants vallons de la région d'Anduze tout autant qu'à travers le  charme maritime et historique de la vallé de Nacre transformait une promenade solitaire en une randonnée déjà partégée d'espérence.

 

 

Ce que je retiens de ce rêve, un peu fou, c'est qu'on y  trouve l'imaginaire un peu fou et délié du réel de beaucoup de songes mais aussi une réflexion pertinente sur les sentiments humains qui reste marquée par une éthique acceptée ou refoulée qui n'est pas, je pense, sans relation avec nos dilemnes intérieurs.

 

L'Amitié est la plus belle richesse de la vie mais elle est partageable; c'est même comme ça qu'elle peut durer et s'enrichir.

 

Merci mon rêve !!!!

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article