Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

MEFIST TOUT BEAU


Je me rappelle quand j'ai été te chercher encore tout jeune à Mons.
Au début, séparé de ta famille, tu fus certes un peu apeuré en te cachant sous tables et fauteuils mais ça ne dura pas et bientôt tu fis activement  partie de la famille.  On t'a, bien vite,  donné le nom de Méfisto qui, je trouve, te convenait  comme un gant.

Certes tu avais ton caractère et ton tempérament et tu aimais bien te balader à ta guise choisir les moments de tendresse avec ces grands êtres humains qui te nourrissaient et si souvent voulaient te caresser.
Mais quand tu disait OUI, c'était vraiment "Oui" et tes "ronrons" témoignaient de ton bonheur partagé.


MEFISTO G



Onze ans,  ont passé et durant toutes ces années tu es devenu, pour moi, pour nous,  un ami, indépendant certes mais très attachant. et de plus en plus affectueux.

Hier quand mon amie m'a annoncé ta mort soudaine dans la nuit, il m'a semblé que brusquement il faisait plus froid. J'avoue que j'ai été soudain aussi triste que si j'avais perdu un ami.  Peut-on considérer ce qu'on appelle familièrement un "animal domestique" comme un  ami ?  Pour ma part, j'en suis persuadé après avoir rencontré, entre autres,  dans ma vie plusieurs chats, Chiara, Clovis, Vorace  et  bien sûr Méfisto, qui m'ont partagé leur tendresse.

Méfisto, ce soir, je te redis "Adieu" et je te dis Merci pour toutes les joies que tu m'as données, tout au long de ta courte vie.

Je voudrais profiter de cette occasion pour partager avec mes chers lectrices, lecteurs, cette certitude qu'avait bien saisie Saint François d'Assise que tout l'univers, la terre et toutes

François parlait certes de frère Loup mais il allait beaucoup plus loin en parlant de frère soleil, de sa soeur l'eau avec infiniment de respect et d'admiration puisqu'il y voyait le reflet des merveilles de Dieu.
Méfisto, je le redis, tu étais mon frère dans cette chaîne merveilleuse de la vie et, en te perdant, je me sens un peu plus seul ici bas.

Aujourd'hui, la peur de voir peu à peu la terre nourricière nous échapper et notre humanité menacée donne à l'Ecologie une grande importance. Je suis convaincu que c'est bien ainsi mais, en pensant à Méfisto, je voudrais partager avec vous une découverte que j'ai faite, grâce à une amie, dans l'entourage immédiat de ce mignon siamois. Cette amie m'a appris, pas seulement avec des mots, mais par toute sa vie sa volonté de respecter chaque fois que c'était possible toute forme de vie, même considérée comme inférieure.

Faire attention à ne pas écraser un animal qui chemine sur le même trottoir que nous, donner à chaque souffle humaine sa chance de survivre à ma rencontre, c'est une autre manière non seulement de chanter la beauté de la vie mais de la respecter. En faisant ce premier pas de respect, de la vie, je pense que nous voici en marche pour lutter pour que notre terre à laquelle nous devons tout redevienne le paradis terrestre qu'elle a été et qu'elle peut redevenir si nous agissons activement pour la sauver, elle, notre Mère universelle.





MEFISTO-SI-BEAU.jpg



Yvan Balchoy
balchoyyvan13@hotmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com











Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article