Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 
REYNDERS est le ministre de la Finance de Belgique. Il appartient à l'aile droite, très conservatrice du MR (Mouvement réformateur) titre qui sert de paravent au vieux et dogmatique parti libéral qui se croit moderne en défendant des relations sociales pipées comme au dix neuvième siècle.
Monsieur Reynders est  en beaucoup d'autres en un des pères spirituels du système des intérets notionels pourquoi ne pas dire virtuels ou inexistants qui ont pour but essentiel pour de très grosses sociétés d'éluder  un impôt que la Belgique  réclame pourtant à des contribuables très modestes.

Rynders raille la gauche "PTB", la rapprochant - et ça ne me déplait pas personnellement - de gens comme Olivier Besancenot, il critique le prétendu "cartel "PS-CDH" le trouvant par trop social alors qu'en fait ce "cartel" l'est si peu mais bien sûr davantage que le parti libéral qui est indiscutablement le parti de l'argent et des riches en Belgique francophone. C'est un parti où on devient parfois même ministre de façon quasi héréditaire ce qui me paraît aussi grave que certaines formes de cumuls des mandats qu'il combat au moins sur papier.


Monsieur Reynders, il m'a semblé plus d'une fois, pendant que l'Orange bleur s'est cherchée un gouvernement , heureusement sans succès, que pour devenir éventuellement premier ministre, vous n'aviez pas hésité  à devenir le chantre de certaines concessions auprès de vos homologues flamands. Et si j'étais francophone dans la périphérie bruxelloise, j'aurais peur d'un homme comme vous et je préférerais sans nul doute Madame Milquet que les flamands appellent  "Madame NON" parce qu'elle n'a jamais failli ni de près ni de loin dans la recherche d'une certaine  justice en matière de langues mais aussi et c'est plus important encore en matière sociale.

Sachez, Monsieur Raynders, qu'au PTB j'ai rencontré des quantités de camarades compétents, enthousiastes et surout honnêtes ainsi que libres face à votre dieu argent.  Avant de vous moquer du petit PTB, il faudrait peut-être nettoyer sous votre porche et découvrir qui est le plus réactionnaire, celui qui veut ramener petit à petit les relations patron-salarié au niveau du XIX ème siècle ou ceux qui veulent une société qui ne repose pas d'abord sur le veau d'or du capitalisme destructeur.
 Nous pensons au PTB que Marx reste un prophète et un phare pour la société humaine contrairement à la politique égoïste et inégalitaire qui détruit peu à peu la solidarité humaine.
Nous avons vu cette semaine la folie qui entraîne ce capitalisme dans une chute ruineuse pour tous et je ne parle pas de cet apprenti Robin des bois qui a réussi tout seul - qui le croira ! - à dépouiller une importante banque française d'une somme égal au PNB de la Slovaquie.

Monsieur Reynders vous parlez souvent de votre intérêt pour les petites et les moyennes pensions, cela  reste au niveau des pieuses intentions, point n'est besoin pour vous de parler de la baisse des grosses pensions parce que là vous avez déjà accompli le boulot et il est particulièrement injuste.Mais cette injustice là ne vous dérange absolument pas car elle ne vide pas vos poches bien garnies.


Yvan Balchoy
balchoy@belgacom.net
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article