Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Monsieur Sarkosy,

 

 

Je ne conteste pas votre élection d'ailleurs pas si triomphale que soit, elle s'est jouée à 3% près mais votre succès est indiscutable.

 

 

J'aime la France et je suis triste aujourd'hui avec la majorité de sa population devant la manière si peu démocratique, si individuelle, si caractérielle parfois que vous utilisez pour la réformer selon vos vues propres et au profit  si souvent de vos amis les riches et  au détriment de tous ceux qui peinent et ont de la peine à nouer les deux bouts de leur budget. Il est vrai que vous êtes bien aidé par un UMP, vrai troupeau  servile au service du MEDEF avec des dissidents de la gauche qui à mes yeux  s’appauvrissent moralement dans votre gouvernement.

 

 

Un exemple: l'inflation 2007, tronquée déjà par un INSE aux bottes du pouvoir est officiellement de 2,7 % ; Je suis sûr que pour les moins lotis des français elle est supérieure à 4 %.  Or votre administration qui ne fait rien sans vous accorde ROYALEMENT aux pensionnés une augmentation de 1,1 %. (une perte réelle pour beaucoup d'entre eux  de 3% de pouvoir d'achat)

 

 

 

 

 

Or vous aviez promis d'être le Président du Pouvoir d’achat, d'augmenter de 15 % les petites retraites.

 

 

Vous êtes un VOLEUR, Sarkosy, vous êtes  un MENTEUR avec comme circonstance aggravante que vous avez commencé votre quinquennat en donnant de nouveaux privilèges fiscaux à ceux qui avaient déjà beaucoup trop. : le bouclier fiscal, scandaleux pour ces  très riches, à mes yeux voleurs d'un type nouveau du Bien public, l'obligation pour des malades parfois au SMIC et atteint par exemple du Sida de payer pour d'autres malades  sans que les bien-portants qui seront eux aussi parfois Alzheimer n'aient à mettre la main à leur portefeuille.

 

 

  Je pense à ce malade du Sida qui fait jeûne de soins pour protester contre cette mesure inique et injuste de votre  Ministre non de la Santé mais de la comptabilité médicale française, comme si on pouvait organiser la Sécurité Sociale comme une entreprise sans en renier la solidarité même qui n'existe pour vous qu'entre ceux qui ont du pognon.

 

 

 

 

Mais évidemment en baissant les impôts on diminue drastiquement les moyens de la Sécurité sociale et en dé remboursant des médicaments parfois très utiles derechef ils augmentent parfois de 200 % pour les malades et tout cela avec la complicité d'un gouvernement qui est comme cul et chemise avec  le MEDEF et les Entreprises privées de santé

 

 

 

 

 

Oui vous tenez et vous avez tenu vos promesses d'abord celles qui favorisait les riches et les citoyens imposables, oui ensuite, c'est vrai, vos autre promesses qui avaient pour effet d'appauvrir les français les moins riches. C'est vrai que vous êtes une caricature inversée de Robin des bois parce que vous enrichissez les riches en pillant les pauvres. Mais pour ce qui est du pouvoir d’achat, si présent au temps des promesses, nenni sinon par exemple de persuader des ouvrier à la cadences des 3X8 de faire des heures supplémentaires qui continueront à diminuer leur espérance de vie.

 

 

Vous refusez de donner un coup de pouce au SMIC et vous vous l'outrecuidance de vous augmenter en même temps  de 200 % (en gardant votre salaire de ministre en sus ??), pour moi c'est un acte de forfaiture morale.

 

 

Bien entendu il fallait réformer l’âge de la retraite et certains systèmes de retraites mais en frappant seulement des firmes comme la SNCF et EDF tout en gardant l’essentiel des vos privilèges démesurés de parlementaires vous avez montré l’injustice fondamentale de votre idéologie datant d’un autre âge.

 

 

 C'est infiniment plus grave et j'aimerais que demain un gouvernement de Salut public vous poursuive devant les tribunaux devenus plus justes que sous l'autoritarisme servile à votre égard de Mme Dati pour atteinte aux droits sociaux des français.

 

 

 Vous aviez raison de critiquer des jeunes délinquants en banlieue mais vous faites du tort à infiniment plus de français qu’eux car vous appauvrissez des millions de déjà pauvres comme je l’ai indiqué plus haut à propos de la non indexation des retraites. Quand vous avez traité des jeunes de racailles et parlez de les karchériser, vous n’avez pas vu que vous étiez devant un miroir et que vos propos valaient pour vous aussi si pas plus.

 

 

Oui je souhaite le plus vite possible une France débarrassée de vous ; vous n'avez qu'à consacrer vos énergies  à votre veau d'or dans le privé qui est, je le crains, votre vraie foi et votre ersatz de civilisation.

 

 

J'aimerais toutefois que demain, dans cinq ans, dans dix ans et plus … vous continuiez à vivre ce grand amour que vous vivez depuis peu avec Carla Bruni. C'est tout le bien que je vous souhaite. ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yvan Balchoy

 

 

balchoy@belgacom.net

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article