Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

J'ai dit il y a peu tout le mal que je pense de ce système d'annotation, organisée de plus par le privé que le petit gesticulateur veut appliquer à son gouvernement pour le rendre plus servile et plus docile.

 

 

 

Ce nouveau système a le mérite de mettre en valeur les côtés ignobles parfois d'une politique favorable aux riches et aux puissants, ses amis et impitoyables pour les petits, les faibles les pauvres comme par exemple ce malade du Sida qui a entamé ce matin un grève de soin pour protester contre les détestables franchises postales mise en valeur par cette femme ministre prête à vendre son âme pour demeurer au gouvernement de a droite extrême.

 

 

 

 

 

 

Bien entendu, Sarko n’a aucune velléité de mettre en question son droit divin hérité des 3% de votes au dessus-de la majorité qu’il a obtenues lors des dernières élections présidentielle.

 

 

 

Il estime que seule l’élection prochaine dans plus de quatre ans pourra annoter sa politique.

 

 

 

A mon avis, il n’est nullement nécessaire d’attendre si loin d’autant plus que sa popularité s’effrite à grand pas devant les bêtises de sa vie aussi bien privée que publique.

 

 

 

 

 

 

Voici ma proposition : il y en a sûrement bien d’autres aussi valables qui auraient le mérite de mettre en évidence le divorce qui se crée et j’en suis persuader, va se créer de plus en plus entre Sarko et le Peuple français (qui n’est pas son peuple !)

 

 

 

 

 

 

Je propose qu’on parte d’une popularité à 50 % de satisfaits et le Président garde sa rémunération actuelle déjà tellement accrue de sa propre autorité. Pour chaque  point de popularité en plus et en moins constatée par la majorité des instituts de sondage, il gagnerait ou perdrait le double en % de ce point. Ainsi si Sarko n’a plus que 35 % des français contents de lui, il perd 30 % de son salaire, si à Dieu ne plaise il progressait à 55 % il aurait droit à une majoration de 10 % de sa rémunération.

 

 

CHICHE !

Yvan Balchoy

balchoy@belgacom.net

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article