Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

C'est une amie qui a attiré mon attention sur cet horrible "fait-divers" filmé en direct à la grande déconvenue de la police Canadienne qui a bien tenté, heureusement en vain, d'étouffer l'affaire.

Un émigré Polonais, si j'ai bien compris, se perd dans un aéroport Canadien qui devient bien vite pour lui un univers Kafkaïen. Des heures durant, il se balade de plus en plus angoissé dans des couloirs déserts surveillé par des dizaines sinon des centaines de caméras sans que rien ne se passe. On croit rêver !

Manifestement de labyrinthe improvisé ne lui convient pas et c'est un homme très énervé qui surgit quelques heures plus tard en un endroit où veillent au moins deux policiers. Très nerveux, - et on le serait bien à moins, notre homme jette un ordinateur par dessus une paroi. Ce geste ne menace réellement qu'un bien matériel mais sûrement pas une vie innocente.

N'emêche qu'un policier n'hésite pas et lui déclanche un tir électrique à partir de ces nouveaux pistolets destinés par exemple à briser net les incursions ou les attaques violentes par exemple de manifestants dans la rue sans menace, paraît-il, leur vie.

Tout est filmé et nous voyons notre polonais tomber à terre et se tordre sous l'impulsion c'est évident de terribles douleurs. Hélas les policiers ne sont pas toujours des docteurs ni même des étudiants en psychologie. Devant cette personne qui hurle et est agité de convulsions graves le même policier ou un autre n'hésite pas et à mon avis en le faisant il devient un tueur sinon un assassin, il tire une deuxième décharge qui achève l'homme qu'on voit bientôt acheminé  mortsous une couverture.

 

On a toujours prétendu, dans les milieux policiers, que ces armes sont innofensives, des experts scientifiques avaient pourtant signalé qu'il pouvait y avoir des dangers sérieux pour des malades cardiaques. Le pourcentage de risque n'a pas paru suffisant à la police canadienne qui l'a utilisé en cette occasion d'une façon totalement disproportionnée et donc injuste. La preuve hélas est maintenant faite, au dépend de ce citoyen migrant, qu'elle peut tuer. e J'espère, sans en être totalement sûr, que ce type de révolver, sous sa forme actuelle, sera mis au rebut.

 

Je ne veux en rien jeter mon opprobre sur le Canada, je n'ai pas oublié les morts victimes de policiers imbéciles dans mon pays et la lâcheté du ministre de l'intérieur en France quand un cas similaire a eu lieu en France il y a un an ou deux; à côté des cas connus, combien de migrants ou de sans papiers sur la terre paient de leur vie leur refus par exemple d'être rapatriés dans un pays en guerre ou d'essayer de partager notre opulence en franchissant nos frontières.

 

Plus personne de bonne foi ne pourra plus légitimer l'emploi d'une arme si violente contre des foules qui réclament leurs droits ou des migrants innocents. Les utiliser demain  sans légitime défense équivaut popur moi à une tentative de meurtre de sang froid et devrait être punie comme telle en Belqique, en France, au Canada, aux USA, en Russie et... partout sur la terre.

 

 

Yvan Balchoy

balchoy@belgacom.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article