Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

A MONSIEUR LE BOURGMESTRE DE HAL (HALLE)

Vous avez affirmeé à la TV qu'un Wallon ou un Bruxellois le jour où il s'installe en votre comlune devient de ce seul fait un flamand et donc, c'est sous-entendu doit s'exprimer  officiellement en néerlandais, m^me s'il est à deux pas de Bruxelles. !

 La personne changerait ainsi de nationalité même contre sa volonté :quelle imbecillité !

Il punit de 250 € d'amende toute mention en français alors qu'à Mouscron où il y a moins de flamands que de francophones à Halle tout ce qui est officiel est bilingue. Où est le respect de chacun et l'hystérie linguistique. Certes il est souhaitable de devenir bilingue surtout à Hal mais en faire une condition pour obtenir des droits sociaux élémentaires comme le logement social ou des allocations de chomage est sans nul doute une forme de fascisme culturel !

Mes petits enfants déjà avant la primaire s'immergent dans le néerlandais; c'est magnifique parce que c'est un choix libre et intelligent de ma fille tandis que les décisions du conseil communal de Hal ne sont pas seulement mesquines elles sont condamnables même si elles s'appuient sur des lois qui auraient plu il y a plus de 60 ans !

Je rappelle à ce flamand obtu que la frontière linguistique a été betonnée contre des facilités  accordées aux francophones dans 6 communes  où ils étaient ou majoritaires ou fort représentés, non passagères puisque bétonnées elles aussi dans la Constitution. Aujourd'hui pour des esprits germaniques, la parole donnée n'est-elle qu'un chiffon de papier comme notre neutralité en 1940 ? 

Pour ma part, je reconnais que les facilités impliquent pour tout flamand vivant à Bruxelles le droit d'être acceuilli dans les administrations, les commerces et surtout les hopitaux en sa langue. Ne pourrait-on pas relier à un Bruxelles remodelé plus acceuillant à nos deux cultures nationales autant de communes du Brabant wallon qui deviendraient bilingues de droit et plus tard j'espère de fait que de communes néerlandophones, tout en assurant à la commune de Bruxelles-Brussel une égalité totale entre les deux langues avec alternance par exemple de la fonction de bourgmestre. Nous voilà bien loin de la mesquinerie du bourgmestre de Halle et sûrement aussi de celle de bien des politiciens francophones.. ! A bon entendeur salut !

 

Yvan Balchoy

balchoy@belgacom.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article