Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

Ce matin,  le présentateur du journal de la Radio donnait comme évènement marquant des dernières heures l’assassinat dans la Ruhr de six personnes alors qu’un attentat meurtrier dans le nord de l’Irak avait provoqué la mort d’au moins 155 personnes.

Certes un mort égale hélas un mort et la boucherie Irakienne ne rend pas moins criminelle cet assassinat lié peut-être à la pègre allemande mais la distance géographique d’une part, la parenté culturelle par ailleurs ne nous portent-ils pas à majorer en bien comme en mal ce qui se passe chez nous en un pays bien sûr civilisé par rapport à ce qui arrive dans des pays dits en voie de développement quand ce n’est pas sous-développés comme l’est par exemple l’Irak victime pourtant de l’impérialisme occidental dit civilisé.

Un peu plus tard RTL organise un débat sur un sujet particulièrement à l’honneur durant ces vacances la Tauromachie.

Heureusement que le présentateur annonce qu’il s’agira d’un débat équilibré entre partisans et adversaires de ces spectacles de cirque. En fait les deux tiers du temps départi on été donné à un ex-ministre communiste partisan résolu et passionné de la tauromachie  qu’il présente comme un art, un spectacle de courage et de bravoure.

Bien entendu quelques auditeurs on peu exprimer eux aussi des opinions soit en faveur de la Tauromachie soit contre elle mais d’une façon, selon moi, très disproportionnée par rapport à la prestation du Ministre.

Personnellement je suis pour ce sujet tout au moins tout à fait de l’avis de Brigitte Bardot qui se bat depuis toujours devant ces spectacles dégradants qui excitent, j’en suis persuadé comme elle, le plus mauvais de nos instincts, la complicité et le plaisir plus que malsain de voir du sang versé et de la cruauté en spectacle.

La Tauromachie n’est rien d’autre qu’une succursale de la boucherie bien plus cruelle encore.

Les gens qui vont à Nîmes ou ailleurs se repaître de la mort du taureau sont vraiment les frères et sœurs maudits des romains et de leurs jeux du cirque.

Oui le taureau qui n’a rien demandé lutte souvent avec vaillance dans ce combat totalement pipé malgré les quelques accidents où la victime n’a peut-être que ce qu’elle mérite.En prenant son plaisir à de tels spectacles répugnants et inhumains même s’il s’agit d’animaux, les partisans de ces spectacles trouvent une sorte de substitution très malsaine à une cruauté refoulée certes en notre temps mais jamais totalement disparue hélas du plus trouble de notre inconscient et parfois hélas de notre conscient.

Pas de demi-mesure, il faut rejeter et interdire sans réserve cette boucherie déployée en pleine lumière quitte à organiser comme le font les Portugais des courses de taureaux où l’homme et l’animal s’affrontent en une joute où l’adresse de l’homme est sa principale force et où l’animal sort vivant de ce combat qui lui a été imposé.

Un monde sans tauromachie avec mise à mort sera sans nul doute un monde non seulement plus respectueux de la vie animale mais aussi de la dignité humaine tellement bafouée par les spectateurs de ces assassinats-boucherie d’un animal,- là je serai d’accord avec ceux qui se disent aficionados très noble et qui mérite mieux que ce public digne de celui du cirque romain d’autrefois.

 

Yvan Balchoy

Balchoyelgacom.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article