Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Grâce à cette porte-parole du sinistre (répétition voulue !) Office des étrangers, nous savons combien la décision courageuse d'un tribunal Bruxellois exaspère un organisme qu'on avait projeter de réformer de fond en comble lors de la formation du dernier gouvernement, promesse qui hélas ne fut pas tenue.

Cet Office qui "a du sang" indirectement sur les mains qui a fait plusieurs fois condamner la Belgique par la manière brutale et contraire aux droits de l'homme avec laquelle elle traite parfois les étrangers, cet office qui a renvoyé un enfant presque bébé dans le dangereux Kinshasa pour une histoire de papier ou de tampon alors qu'elle rejoignait simplement sa mère au Canada, une erreur grossière "comme un porte de prison" qui aurait du valoir un licenciement pour faute grave au directeur  indigne de ce poste selon moi qui dirige et sans doute oriente cette sorte de  d'état dans l'état qui ne reflète d'ailleurs souvent que les idées dominante du  Nord du pays dont j'ai le regret de la dire 1/4 des habitants vote pour un parti raciste, un tiers dans sa principale ville ce qui est plus honteux, Monsieur Leterme, que de mal parler flamand, ce qui, j'en conviens, est regrettable dans un pays multiculturel.

Madame Ernould à la radio non seulement exprime la volonté de l'Office dit des étrangers (en tout cas trop rarement de leurs droits) mais avant d'avoir les documents et de juger sur pièces condamne d'avance le maintiens en Belgique de cette petite fille et de sa maman. J'aimerais aussi savoir pourquoi on la sépare de 8000 km d'un père qui, si j'ai bien compris, peut demeurer en Belgique.  Refuser un regroupement familial simplement parce qu'on n'est pas passer devant un maire ou un curé relève d'un autre âge, ne pensez-vous pas bien entendu si le lien de fait est vrai. Le lien entre un père et son enfant est facilement vérifiable et ne s'efface pas par une décision de l'Office des étrangers. Pour moi une telle attitude est criminelle et mériterait des poursuites comme telles.

Si quelque devait aller en prison pour cette affaire, sûrement pas Mme Ernould qui n'est que le "perroquet" à l'usage des francophones d'un organisme noyauté par des flamands durs mais bien sûr c e Ministre de l'Intérieur qui se fout des lois internationales qui font condamner à juste titre notre pays, ou pour les hauts dirigeants de l'Office des étrangers qui n'ont pas hésité dans le passé à obliger des réfugiés politiques à retourner dans leur pays prétendument pacifié alors que c'était tout le contraire. Je ne suis pas sûr que l'Irak, colonie USA, est plus sûr pour ses ressortissants surtout minoritaires que ce l'était au temps du Saddam Hussein de le fin de son règne où il évitait contraint et forcé ses excès passés sous une pression et un blocus international qui ne lui laissait guère de liberté.

 

Il est temps de réformer l'office des étrangers et si c'est impossible je réclamme la communautarisation de la politique des réfugiés en notre pays pour contrer au moins à Bruxelles y compris BHV les prétentions flamandes à imposer à leur justice leur idéologie plus que nationaliste et plus que sécuritaire.

Mais le mieux, je le répèrt c'est la refonte totale de cet organisme, soumis désormais à la législation internationale concernant par exemple les enfants etc... et bien sûr avec une tout autre Direction que l'actuelle qui est une véritable faillite éthique.

 

 

Yvan Balchoy

balchoy@belgacom.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article