Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Français, vous le savez, je n'aurais pas voté pour Sarkozy et aujourd'hui ou paraît-il (selon des institus de sondage dont je me méfie !) il aurait 66 % d'opinions favorables je le ferais encore moins car selon moi la France n'a aucunement besoin d'un Napoléon III que j'appellerais en pastichant honteusement Victor Hugo le minuscule.
Mais ce monsieur a une épouse dont le passé démontre qu'elle a du caractère et n'a pas peur parfois de s'opposer à son impérial époux.
A vrai dire j'ai été heureux quand au soir de l'élection présidentielle française j'ai aperçu cette dame à côté de son époux et je m'en suis réjoui.
J'ai écrit un article un peu vindicatif à propos d'une carte bleue équivoque qui fut vite retirée d ela circulation dont acte...

En revanche l'action déterminée de la première Dame de France en faveur des quatre infirmière bulgare accusée à tort d'avoir inoculé le sida à des centaines d'enfants Lybiens me plait beaucoup. Je ne doute pas un instant qu'elle s'opère avec l'appui sinon l'invitation pressante de son époux. Mais c'est elle, une femme non musulmane qui vient requérir cette acte de justice auprès d'un Président hier grand terroriste aujourd'hui rangé un peu du côté des américains.
Jusqu'à présent, sa démarche semble avoir été couronnée de succès puisque rapidement après son passage à Tripoli la justice Lybienne, totalement téléguidée par le dicateur du pays, a épargné la vie de ces cinq otages.
Aujourd'hui elle revient à la manoeuvre et on lui prête l'intention de ramener en Bulgarie "pour y effectuer leurs peines" les otages innocents. Je ne suis pas sûr qu'elle obtiendra ce succès du premier coup. Ce serait sans doute trop beau mais je ne peux critiquer Madame Sarkosy de s'être inpliquée avec autant de fermeté que de discrétion dans ce combat humanitaire qui fait honneur à la France.
En agissant comme elle le fait, sans le dire, sans doute sans le vouloir l'action courageuse de cette femme est un petit contrepoids à la politique inique et souvent violente que son mari intente par exemple aux sans papiers de France. Il y a en lui comme une schysophrénie sociale entre la volonté de plaire et celle d'avoir raison. Pourra-t-il un jour comprendre qu'on ne peut être vraiment populaire sans écouter la nation et que l'ouverture c n'est pas seulement faire confiance à dess adversaires politiques mais c'est une confrontation loyale entre ses idées et les leurs. Car ce que le premier de France prétend réaliser d'une main dont Cecilia est l'exécutrice est contredit honteusement parce que son ami le ministre des expulsions fait au même nom. Oui, le chef de l'Etat dédoublé contradictoiremùent me semble deplus en plus nerveux et il lui serait bon d'aller consulter un psychiatre pour choisir une conduite unique, celle de l'honneur et de la justice.
Peut-être sera-ce Cécilia qui cette fois lui ouvre la voie!

Yvan Balchoy
balchoy@belgacom.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article