Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Si j'étais électeur français, je n'aurais sûrement pas voté par Madame Ségolène Royal au premier tour des élections présidentielles française. Je l'ai déjà écrit sur ce blog le camarade postier de la Ligue communiste révolutionnaire était sans aucun doute mon candidat préféré.

Aujourd'hui malheureusement le choix est à la flois plus restreint et un peu indigeste. Entre L'UMP, parti qui défend avec une injustice incroyable les puissances financières et ceux qui ont du fric avec comme figure de proue cet homme brutal, incivique sous certains aspects (politique sociale au niveau habitat en sa commune), menteur et incapable de s'excuser de ses erreurs (affaire des deux jeunes électrocutés), chasseur impitoyable des "sans papier" (à ce titre là il y avait un deuxième parti des chasseurs moins écologique et surtout moins sympa que l'autre) et le parti socialiste qui hésite un peu lamentablement à défendre  par priorité ceux qui lui ont donné ses lettres de noblesses.

Il est sûr que la tentative de s'approprier Jaurès et Blum de la part d'une droite qui veut rogner singulèrement les droits des travailleurs est scandaleux mais je ne suis pas sûr que le parti socialiste actuel est toujours vraiment fils de Jaurès et de Blum.

Une déclaration d'un ami de Sarkosy à une radio périphérique m'a aussi semblée trahir un refus de regarder en face ses propres responsabilités.

 Ce monsieur, dont j'ai oublié le nom, s'est évertué à refuser toute filiation de la droite actuelle avec celle de la droite du passé celle qui fusillait les oluvriers en grèves dans les charbonnages du nord, celle qui fut à l'origine des malheurs de Dreyfus, celle aussi qui en 1936 déclarait que l'obtention de droits nouveaux aux travailleurs allait ruiner l'Etat. Bien entendu la droite actuelle est en un sens, malheureusement de plus en plus restreint, l'héritière du Général de Gaulle qui fut bien plus qu'un homme de droite.

En revanche, une gauche qui tortura parfois sans état d'âme en Algérie, qui souvent a été aussi dure pour les sans papiers que le droite actuelle  n'est absolument plus révolutionnaire à une époque pourtant où le Capitalisme plus que jamais martyrise partout le monde des petits surtout dans le Tiers-monde, en particulier en Afrique.

 

Quand on regarde le parti communiste français, si terriblement laminé dimanche dernier force m'est donner d'affirmer qu'il fut toujours en France du côté des travailleurs et qu'en plusieurs époques dramatiques comme les libérations coloniales, la guerre d'Algérie il fut comme un Jean Paul Sartre l'honneur et la fierté de ceux qui en France défendent et ont défendu la justice et pourchassé toutes sortes d'injustices considérées par la droite comme une sorte de normalité. 

 

Je voterais donc sûrement pour Ségolène Royale sans pour autant me raillier au panache d'un socialisme quiu n'a plus vraiment comme courage que d'aménager un capitalisme de plus en plus inhumain.

Demain, j'essayerai sur ce blog de décrypter le débat de ce soir.

 

 

Yvan Balchoy

balchoy@belgacom.net

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article