Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Les résultats du premier tour sont là assez conformes aux sondages sauf pour le Front National plus faible que prévu.

Les deux candidats validés pour le deuxième tour ont parlé, je me limiterai à commenter les discours de Sarkosy et de Ségolène.

 

Le discours du "Révérend Père" Sarkosy qui aurait pu être lu d'une chaire de vérité à l'église me dégoûte car tout ce qu'il dit est tout le contraire de ce qu'il a fait comme Ministre des Finances et plus encore comme Ministre de l'Intérieur.Ce qu'il a mené comme politique à Neuilly démontre clairement que sa volonté de protéger les plus faibles n'est ni plus ni moins qu'une déclaration, j'ai envie de dire en pensant à Chirac qu'un mensoinge électoral de plus. La bassesse et la servilité de sa bassecour m'écoeure. Je pense en particulier à Bedrnard Tapie que je mets désormais à mon "index" comme j'évite Poivre d'Arvor et son JT depuis ses manipulations à mon point de vue sur la Sécurité lors de l'élection des 2002, à Juppé, l'ex-ministre des armées qui se ralliés selon moi  par intéret  plus que par conviction à la candidature du chef de l'U.M.P.

Quant au discours de Ségolène plus grave et sincère à mon avis, il m'a paru nettement plus conforme à ce qu'elle est et a été, aussi à ce qu'elle a dit dans les jours qui précèdent. Ce ne fut pas un préchi-précha mais une reprise assez claire de ses propossitions politiques pour demain si elle réussit et à la différence fondamentale entre ses valeurs et la "brutalité" et  l'allégeance de Sarkosy aux puissances financières.

Ce n'est pas à vrai dire que Ségolène est ma candidate idéale mais cette soirée me renforce dans la conviction qu'il fait faire barrage à tout prix à Sarkosy et au mal qu'il se propose de faire à La France éternelle de la Liberté-Egalité-Fraternité. Je vous rappelle qu'il faut mettre derrière les paroles cauteleuses du président de L'UMP la brutalité parfois meurtrière avec laquelle il expulse de France, jusque la mort parfois les étrangers qui, comme il le dit, "n'ont pas pour vocation" de demeurer en France. Je le juge à ses actes parfois dégeulasses  souvent brutaux et non à ses propos lénifiants et mensongers à mon avis.

 

Une amie qui a assisté ce matin au vote des deux candidats a été frappé par le style si différent de cette démarche. Alolrs que Sarkosy s'est présenté d'une façon solennelle et très centrée sur sa petite personne,  donnant l'impression qu'ilse considérait presque comme déjà président, la candidate socialiste est apparue beaucoup plus simple, une femme parmi des femmes qui allait voter.

Je crois et suis persuadé que Sarkosy se veut Présdident d'abord pour lui-même et pour réaliser la France de ses idées tandis que Ségolène voudrait personnaliser et réaliser l'espérence de la majorité des Françaises et Français d'une France plus juste, plus solidaire plus acceuillante.

Entre ces deux perspectives, mon choix, virtuel puisque je  ne suis qu'amoureux de la France et non citoyen est vite fait !

 

 

Yvan Balchoy

balchoy@belgacom.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article